Londres : 600.000 personnes manifestent pour un nouveau référendum sur le Brexit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Londres : 600.000 personnes manifestent pour un nouveau référendum sur le Brexit
©NIKLAS HALLE'N / AFP

Marée humaine

Londres : 600.000 personnes manifestent pour un nouveau référendum sur le Brexit

Entre 500.000 et 700.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté pour réclamer un nouveau vote sur le Brexit ce samedi, à Londres.

Une marée humaine aux couleurs de l'Union européenne a deferlé ce samedi à Londres. Plus d'un demi-million de personnes, selon les organisateurs, se sont déplacées de tout le pays pour réclamer un nouveau référendum sur le Brexit, ce qui représente la plus grande marche en ce sens depuis le vote initial. A titre de comparasion, lors du dernier défilé, en juin, environ 100.000 personnes s’étaient rassemblées à Londres.

Il s’agit aussi du "plus important rassemblement" depuis la manifestation contre la guerre en Irak qui avait réuni un million de personnes en 2003 dans la capitale britannique, s’est réjoui People’s Vote (Le vote du peuple) dans un communiqué. La police n'a, de son côté, pas donné d'estimation du nombre de manifestants.

Les organisateurs de cette marche revendiquent le droit des Britanniques à changer d'avis car la sortie du Royaume-Uni de l'UE aura selon lui des conséquences pour plusieurs générations. Ils ont néanmoins peu de chances de convaincre la Première ministre, Theresa May, opposée à un nouveau vote. "Il n’y aura pas de second référendum. Les gens ont voté" à 52 %, le 23 juin 2016, en faveur de la sortie de l’Union européenne, a déclaré la cheffe de gouvernement mercredi. Elle s'est dit déterminée à "mettre en œuvre" le résultat de ce vote. Reste qu'à qu’à quelques mois du Brexit, prévu le 29 mars 2019, les négociations entre Londres et Bruxelles bloquent toujours.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !