La marche républicaine est la plus grande mobilisation jamais recensée en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La manifestation de ce dimanche est la plus grande mobilisation de l'histoire de France
La manifestation de ce dimanche est la plus grande mobilisation de l'histoire de France
©Reuters

Mobilisation

La marche républicaine est la plus grande mobilisation jamais recensée en France

La marche organisée ce dimanche à Paris et dans des dizaines de ville a réuni au moins 3,7 millions de personnes, affirme le ministère de l'Intérieur.

21h : C'est la plus grande mobilisation jamais recensée en France : au moins 3,7 millions de personnes se sont mobilisées dans le pays, affirme le ministère de l'Intérieur. Plus de 2 millions de manifestants se sont rassemblés à Paris, précise-t-il.

20h30 : Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a résumé au journal le Monde le sentiment de l'équipe du journal : "C'était incroyable, l'ampleur de la manifestation. C'était fort. Il y a eu des moments très forts. Voir tout ce monde..."

Concernant la présence de tant de chefs d'Etat étrangers, qu'on pourrait penser à l'opposée de l'esprit Charlie Hebdo, il relativise : "Si 50 délégations étrangères veulent venir célébrer la laïcité, c'est très bien..." S'il se dit "content" de n'avoir pas eu à serrer la main à "certains chefs d'Etat", il a "été ravi" de serrer celle de François Hollande. "On lui a dit qu'on comptait sur lui pour ne rien céder sur la laïcité", a-t-il déclaré.

19h50 : Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et François Hollande ont été accueillis sous les ovations par les fidèles de la Grande synagogue de Paris.

L'iman de Drancy, Hassen Chalghoumi, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy ont aussi été très applaudis.

Des représentants des trois grandes religions et plusieurs responsables politiques sont aussi présents à cette cérémonie d'hommage aux 17 Français tués cette semaine.

19h30 : La manifestation à Paris en hommage aux 17 victimes des attentats djihadistes a rassemblé dimanche 1,5 million de manifestants dimanche à Paris, ont annoncé les autorités.

Au total, la mobilisation a dépassé les 4 millions de participants, selon les décomptes des médias.

18h50 : Selon un nouveau décompte de l'AFP, la mobilisation a atteint 3,3 millions de personnes à Paris et en province.

Une foule de 300.000 personnes a défilé à Lyon ; 140.000 à Bordeaux, 115.000 à Rennes, 110.000 à Grenoble, 65.000 à Brest, 60.000 à Saint-Etienne, autant à Marseille...

Dans beaucoup de ces villes, ces rassemblements sont les plus important depuis la Libération, voire les plus importants de leur histoire.

18h30 :

 

17h30 : Plus de deux millions de personnes ont manifesté aujourd'hui dans toute la France. Au moins un million de personne ont défilé dans les villes de Province. A Paris, ils étaient plus d'1,3 million. Selon le ministère de l'Intérieur, le comptage de ce "rassemblement sans précédent" pourrait être "impossible".

L'agence de presse IDÉ a réuni dans une infographie les estimations à 17h :

 

 

16h55 : Un organisateur parle de 1,3 à 1,5 million de personnes à Paris, selon le Figaro.

 

16h51 : Message de Frédéric Giudicelli, Responsable adjoint du Pôle presse et communication de l'Elysée :

16h27 : Au moins 600.000 personnes défilent dans plusieurs villes de province, selon un décompte provisoire établi par l'AFP. Les rassemblements ont drainé plus de monde que prévu initialement par les autorités, au lendemain d'une journée qui a vu 700.000 personnes défiler.

 

16h15 : La manifestation à Bordeaux aurait réuni 100.000 personnes (estimation provisoire de la préfecture). A Marseille, le défilé a réuni 60.000 personnes (source préfecture).

16h10 : Pour rappel, le cortège des personnalités politiques n'était pas au premier rang. Il suivait à quelques dizaines de mètres le cortège des survivants et proches des victimes.

Revivez le cortège des personnalités :


Le cortège des chefs d’Etat à Paris par francetvinfo

15h50 : Les dirigeants ont défilé sur environ 200 mètres seulement, pour des raisons de sécurité. Ils ont effectué une minute de silence avant de regagner l'Elysée.

15h35 : Les applaudissements retentissent au passage des chefs d'Etat.

 

15h20 : François Hollande et Manuel Valls viennent d'arriver à République, sous bonne escorte.

15h15 : Le cortège lyonnais est estimé à 150.000 personnes.

15h05 : Le président François Hollande quitte l'Élysée pour prendre le bus vers la marche.

15h : La police explique y a déjà tellement de monde que "jamais le cortège ne pourra se mettre en route", annonce Le Point.

 

14h50 : La place de la République, complètement saturée, est inaccessible. Le boulevard de Magenta, non prévu dans le parcours, est aussi noir de monde. Beaucoup de personnes se massent déjà au terminus de la marche, place de la Nation, qui se remplit vite. De nombreux internautes signalent que les transports en commun vers la capitale sont saturés, "pire qu'un jour de grève".

 

14h30 : Les familles des victimes, accompagnées de proches de survivants de la vague d'attentats, sont arrivées en bus. Elles portent un bandeau blanc sur la tête, où est écrit "Charlie".

Ce sont elles qui vont conduire le cortège. Elles seront suivies dans l'ordre suivant : chefs d'État et de gouvernement, dirigeants d'organisations internationales, responsables politiques, syndicaux et religieux, et anonymes.

14h05 : A Nouméa (Nouvelle-Calédonie), où la journée se termine, 40.000 personnes ont manifesté aujourd'hui. Défilés monstres aussi à Saint-Etienne, avec 60.000 personnes, et à Dammartin-en-Geôle. 10.000 personnes ont défilé dans la ville de 8.000 habitants où s'étaient retranchés les frères Kouachi.

 

13h34 : Des manifestations en hommage aux 17 victimes ont rassemblé dimanche matin 40.000 personnes à Perpignan et 14.000 à Tarbes.

A Paris, la place de la République est déjà noire de monde, deux heures avant la manifestation.

13h16 : Selon un journaliste du Monde, la police est en train de repousser l'attroupement devant le supermarché casher de la porte de Vincennes. "Trop proche, trop important", écrit le journal.

 

 

12h44 :  Au total, 56 dirigeants, dont 44 chefs d'Etat et de gouvernement, 12 dirigeants d'organisations internationales et tous les présidents d'instances européennes ont confirmé leur présence. La présence de dirigeants peu attachés à la liberté de la presse (Russie, Egypte, Tunisie...) fait polémique.

Ce succès international a fait dire à François Hollande, qui s'adressait à ses ministres : "Paris est aujourd'hui la capitale du monde".

Lire aussi : Marche républicaine : une cinquantaine de dirigeants d'Etats du monde seront présents

Cette manifestation dédiée aux victimes des attentats, devrait connaître une affluence exceptionnelle. Deux parcours ont donc été prévus : le premier cortège passera par le boulevard Voltaire et le second un peu plus au nord, par l'avenue de la République, le boulevard de Ménilmontant puis le boulevard de Charonne.

La marche doit débuter à 15h, mais la Place de la République a commencé à se remplir dès ce matin. Les stations de métro situées dans les environs ont d'ailleurs été fermées pour raison de sécurité. Il s'agit des stations Oberkampf, Saint-Ambroise, Voltaire, Charonne, Filles-du-Calvaire, Saint-Sébastien-Froissart, Bréguet-Sabin et Richard Lenoir.
 

 

Afin d'assurer la sécurité de la marche, un disposit de sécurité exceptionnel a été mis en oeuvre. 56 équipes motocyclistes et 24 unités des forces mobiles assureront la sécurité des deux cortèges. 5.500 policiers sont mobilisés en région parisienne, dont 2.200 seront spécifiquement dévolus à la sécurité de la manifestation.

Lire aussi : Marche à Paris : les détails du parcours et du dispositif de sécurité

Cette manifestation fait suite à une semaine de mobilisation. Mercredi, quelques heures après l'attentat de Charlie Hebdo, plusieurs dizaines de milliers de personnes s'étaient spontanément rassemblées dans plusieurs villes de France, dont déjà sur la place de la République, située à quelques centaines de mètres des locaux de Charlie Hebdo.

Hier, près de 700.000 personnes ont défilé dans de nombreux cortèges dans toute la France.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !