Les signes encourageants du redémarrage des entreprises après le déconfinement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les signes encourageants du redémarrage des entreprises après le déconfinement
©ERIC PIERMONT / AFP

Monde d’après

Les signes encourageants du redémarrage des entreprises après le déconfinement

Après avoir connu un fort ralentissement pendant le confinement, l’activité aurait rapidement redémarré en France dans le BTP, l’industrie et la distribution ces dernières semaines, selon des informations du Figaro.

Les premiers signes et les effets du déconfinement sur l’économie française se font déjà ressentir, d'après des informations du Figaro.  Les Français ont recommencé à consommer et à dépenser une partie des 60 milliards d’euros économisés lors de la crise sanitaire. Depuis un mois, la croissance des ventes dans le commerce est plus forte qu’avant la crise. 

Un bon redémarrage de l’activité des entreprises en France a été constaté comme le relate Vincent Moulin Wright, directeur général de France Industrie, auprès du Figaro : 

"La semaine dernière, le taux d’activité des entreprises industrielles en France était de 76% comparé à l’année précédente. Nous devrions passer les 80% la semaine prochaine, mais c’est le dernier kilomètre le plus difficile".

Lors du confinement, l’activité industrielle dans l’Hexagone avait fortement chuté pour atteindre la moitié de ses capacités. Ce taux était largement inférieur à celui observé en Allemagne. Certains chiffres communiqués à l’époque étaient plutôt inquiétants pour les perspectives économiques de la France sur le long terme : plus de 95% des vols avaient été annulés à Roissy-Charles de Gaulle, l'aéroport d'Orly avait été fermé, les immatriculations de voitures neuves s'étaient effondrées de 90% en avril. Et 88 % des chantiers de BTP étaient à l’arrêt au début du mois d’avril.

Après cette période particulièrement délicate lors des nombreux mois de confinement, les bonnes nouvelles arrivent enfin en ce mois de juin pour les entreprises et pour l’économie depuis la levée progressive du confinement. 

La consommation a bondi dès la réouverture des magasins et des restaurants. La réouverture des écoles et le retour de certains parents sur leur lieu de travail sont aussi uun signe positif. 

La rédaction du Figaro cite d’autres chiffres encourageants liés à la reprise de l'activité et liés à la fin du confinement : les ventes de voitures neuves ne reculaient plus que de 50% en mai. Le redémarrage des chantiers s’est également confirmé durant l’ensemble du mois d’avril. 

Le transport aérien pourrait être le prochain levier positif avec notamment la réouverture d’Orly dès le 26 juin.

Certains secteurs industriels présentent des signes encourageants également comme l’agroalimentaire, l’énergie, la chimie, le raffinage ou bien encore l’industrie du carton. 

En revanche, parmi les secteurs toujours en difficulté ou impactés par la crise figurent la métallurgie et le textile qui fonctionnent à 60% de leurs capacités actuellement, tout comme l’automobile (50 à 60%), et l’aéronautique (40 à 45%).

Lors du confinement, les usines françaises ne fonctionnaient qu’à la moitié de leur capacité. Un taux d’activité nettement inférieur à celui observé en Allemagne. Depuis le 11 mai, le redémarrage des usines est plus fort que les principales prévisions. Le taux d’activité en France s’approche en effet de 80%, d’après la rédaction du Figaro.

Malgré ces signes encourageants, une vague de plans sociaux et de faillites d’entreprises est néanmoins redoutée pour la rentrée. 

Les aides apportées par l’Etat, comme le dispositif de chômage partiel, permettent d’atténuer l’impact négatif de la crise du Covid-19 sur les entreprises et pour les salariés. Des plans d’aide pour de nombreux secteurs ont également été présentés, pour le secteur automobile ou de l’aérien. 

Les secteurs du tourisme , de la culture et de la restauration cet été pourraient également participer à la relance de l'économie française à l'issue des mois de confinement. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !