Les Républicains : François Fillon recadré au sein du parti après ses attaques contre Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les Républicains : François Fillon recadré au sein du parti après ses attaques contre Nicolas Sarkozy
©Capture BFMTV

Passe d'armes

Les Républicains : François Fillon recadré au sein du parti après ses attaques contre Nicolas Sarkozy

"Le parti souhaite et rappelle la nécessité de l'union pour notre famille politique. Tous ceux qui ne sont pas sur les idées ne rencontreront certainement pas les électeurs car les électeurs sont sur les idées", a déclaré la porte-parole des Républicains (LR) Valérie Debord.

Lors de son discours de rentrée politique dimanche 28 août à Sablé-sur-Sarthe, François Fillon a vivement critiqué la candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2017, en évoquant sans détour les épisodes judicaires traversés par l'ancien chef d'État. "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?", a notamment lancé François Fillon. 

Au lendemain de cette intervention offensive, la porte-parole sarkozyste des Républicains (LR) Valérie Debord, a appelé à recentrer la primaire de la droite et du centre "sur le registre des idées et non des attaques". 

"Nous rappelons qu'aujourd'hui, nous souhaitons qu'un code de bonne conduite puisse être tenu, que nous soyons sur le registre des idées et non des personnes. Le parti sera garant de ce fait que nous soyons sur le registre des idées et non des attaques", a-t-elle déclaré devant la presse. 

"Le parti souhaite et rappelle la nécessité de l'union pour notre famille politique. Tous ceux qui ne sont pas sur les idées ne rencontreront certainement pas les électeurs car les électeurs sont sur les idées (…) nous serons tous derrière un ou une candidate. Notre objectif sera de gagner la bataille des idées pour redresser notre pays", a ajouté Valérie Debord. 

>>>> À lire aussi : Comment François Fillon tente de créer une brèche dans le duel Juppé / Sarkozy

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !