Les principales leçons de l'année 2020 sur la démographie française | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Martin BUREAU / AFP
Martin BUREAU / AFP
©Martin BUREAU / AFP

Chute de l'espérance de vie, baisse des mariages

Les principales leçons de l'année 2020 sur la démographie française

L'Insee a publié, ce mardi, son bilan démographique annuel, marqué par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

Alors que l'année 2021 vient de s'ouvrir avec l'espoir du vaccin face à la pandémie de Covid-19, l'Insee vient de publier, ce mardi 19 janvier, son bilan démographique annuel. 
 
Plusieurs indicateurs sont en recul et sont liés à l'épidémie de coronavirus. A partir d'estimations réalisées courant novembre, l'Insee a fait le bilan. 
 
Au 1er janvier 2021, la France comptait 67 422 241 habitants, soit 135.000 de plus en un an. Cette hausse estimée de 0,25% de la population s'inscrit dans une tendance au ralentissement par rapport aux bilans 2019 (0,34%), 2018 (0,35%) et 2017 (0,48%).
 
Cette progression est due principalement au solde migratoire (+87 000 personnes). 
 
Si les naissances restent plus nombreuses que les décès, jamais l'écart n'avait été aussi faible. Selon les chiffres publiés mardi, 740 000 bébés sont nés en 2020 en France (-1,8% par rapport à 2019) et 658 000 personnes ont perdu la vie (+7,3%). 
 
Le recul des naissances en France se poursuit donc (-1,8%, contre -0,7% un an plus tôt).
 
La France reste néanmoins le pays le plus fécond de l'Union européenne, selon les dernières comparaisons réalisées avec les chiffres de 2018. Les Françaises avaient alors 1,87 enfant, devant les Suédoises et les Roumaines (1,76). La moyenne était de 1,56. Malte, l'Espagne et l'Italie étaient parmi les dernières nations avec des niveaux inférieurs à 1,3.
 
La crise du Covid-19 "a fait perdre 0,4 an d'espérance de vie aux femmes et 0,5 an aux hommes", selon l'Insee. La durée de vie moyenne calculée sur la base des conditions de mortalité en 2020 est de 85,2 ans pour les femmes et de 79,2 ans pour les hommes.
 
Parmi les autres chiffres de cette étude figurent le nombre de mariages. En 2020, la France n'a célébré que 148 000 mariages civils (dont 4 000 entre personnes du même sexe), soit 34% de moins que l'année précédente. 
 
L'Insee précise que la pandémie a "empêché la tenue des célébrations ou incité à les repousser en raison de la limitation du nombre d'invités". 
 
Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !