Les patrons italiens se disent "asphyxiés" et évoquent une possible sortie de l'euro | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les patrons italiens s'inquiètent par ailleurs de la percée du parti Alternative für Deutschland lors des élections régionales.
Les patrons italiens s'inquiètent par ailleurs de la percée du parti Alternative für Deutschland lors des élections régionales.
©Reuters

Situation de crise

Les patrons italiens se disent "asphyxiés" et évoquent une possible sortie de l'euro

"Si les choses continuent de cette manière, les gens vont de plus en plus penser que la solution est de sortir de l'euro", a déclaré Gianfelice Rocca, l'un des plus grands entrepreneurs du pays.

Selon Gianfelice Rocca, l'un des dix hommes les plus riches d'Italie, et président d'une grande organisation patronale (Assolombarda), les entreprises du pays sont en situation d'asphyxie à cause de l'austérité imposée par l'Allemagne, et la sortie de la zone euro serait selon lui une hypothèse envisageable pour remédier à cette solution. 

"La sortie de l'euro relève pour l'instant de l'indicible, mais si les choses continuent de cette manière, les gens vont de plus en plus penser que la solution est de sortir de l'euro. Si le paradigme actuel (l'austérité), ne change pas, nous nous rapprocherons encore un peu plus du désastre (…) Nous nous trouvons entre l'asphyxie et la sortie de l'euro", a déclaré à Milan Gianfelice Rocca, président d'Assolombarda.

Les patrons italiens s'inquiètent par ailleurs de la percée du parti Alternative für Deutschland lors des élections régionales. Ces derniers ont regardé les résultats des élections avec "consternation", et y voient "un gros risque" pour la politique qui sera désormais menée par l'Allemagne envers ses voisins européens. 

>>>> À lire aussi : comment la zone euro doit s’adapter à la nouvelle ère de la mondialisation 

Lu sur The Financial Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !