Les Pakistanais invités à boire moins de tasses de thé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Tasse de thé
Tasse de thé
©Flickr

Economie

Les Pakistanais invités à boire moins de tasses de thé

Le pays manque de devises étrangères

Siroter moins de tasses chaque jour réduirait les factures d'importation élevées du Pakistan expliquent les autorités pakistanaises citées par la BBC.

"J'appelle la nation à réduire la consommation de thé d'une à deux tasses car nous importons ce thé" a déclaré un ministre.

Le Pakistan est le plus grand importateur de thé au monde. Il a acheté pour plus de 600 millions de dollars (572 millions d'euros) de thé l'année dernière.

La demande de réduire la consommation de thé est devenue virale sur les réseaux sociaux, beaucoup doutant que les graves problèmes financiers du pays puissent être résolus en dimunuant la consommation de cette boisson.

Les réserves de change du Pakistan sont passées d'environ 16 milliards de dollars en février à moins de 10 milliards de dollars pendant la première semaine de juin, à peine assez pour couvrir le coût de deux mois de toutes les importations du pays.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !