Les moines de Tibéhirine et 12 autres religieux catholiques béatifiés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les moines de Tibéhirine et 12 autres religieux catholiques béatifiés
©AFP

Bienheureux

Les moines de Tibéhirine et 12 autres religieux catholiques béatifiés

Les 19 religieux ont été assassinés dans les années 1990 en Algérie.

C'est une première dans le monde musulman : 19 religieuses et religieux catholiques ont été béatifiés, ce samedi 8 décembre, au sanctuaire de Notre-Dame de Santa Cruz, à Oran (Algérie). Tous ont été assassinés dans les années 1990, la décennie noire en Algérie qui a fait plus de 150 000 victimes. La messe de béatification a réuni environ 2000 personnes, dont les familles des martyrs, les membres de leurs congrégations, et des membres de la petite Eglise d’Algérie. 

Parmi ces bienheurx figurent les sept moines de Tibéhirine assassinés en Algérie en 1996. Ces sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie, avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 et séquestrés durant plusieurs semaines. Leur assassinat avait été annoncé le 21 mai 1996 dans un communiqué attribué au GIA (Groupe islamique armé) et leurs têtes retrouvées le 30 mai 1996, non loin de Médéa Environ 4 km au nord-ouest de Médéa. Les frères Christian, Bruno, Christophe, Célestin, Luc, Paul et Michel avaient entre 45 ans et 82 ans.

Parmi les martys béatifiés figure aussi l’ancien évêque d’Oran Pierre Claverie. Le 1er août 1996, il avait assassiné ainsi que son ami Mohamed Bouchikhi, un jeune Algérien musulman de 21 ans, lors d'un attentat à la bombe dans l'évéché. En 2008, le journal La Stampa avait affirmé que la mort de Mgr Claverie est un prolongement de l'affaire des moines de Tibhirine, puisque celui-ci aurait été au courant de leur assassinat par un hélicoptère du gouvernement algérien. Selon le P. Armand Veilleux, ancien procureur général des Trappistes, il en savait trop.

Les autres martyrs sont le Frère mariste Henri Bergès et Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond, des petites Sœurs de l'Assomption, assassinés le 8 mai 1994 à Alger, les Espagnoles Sœur Esther Paniagua Alonso et Sœur Caridad Alvarez Martín, religieuses augustines missionnaires assassinées six mois plus tard ;  les Pères Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Christian Chessel et Charles Deckers, assassinés le 27 décembre 1994, deux Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres: Sœur Angèle-Marie Littlejohn et Sœur Bibiane Leclercq, tuées le 3 septembre 1995, et Sœur Odette Prévost, des petites Sœurs du Sacré-Cœur, tuée le 10 novembre 1995.

Sur ces 19 martyrs, 16 sont français, deux espagnoles et un belge.

Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !