Les incendies en Californie ont rejeté autant de CO² que l'ensemble de la pollution énergétique de la région | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Les incendies en Californie ont rejeté autant de CO² que l'ensemble de la pollution énergétique de la région
©Reuters

Désastre écologique

Les incendies en Californie ont rejeté autant de CO² que l'ensemble de la pollution énergétique de la région

Les incendies de Californie ont relâché dans l'atmosphère l'équivalent en dioxyde de carbone de ce qui est dégagé pour alimenter tout l'état en électricité au cours de l'année.

68 millions de tonnes. C'est la quantité de CO² qui a été rejetée dans l'atmosphère suite aux incendies de Californie au cours de l'année 2018. C'est approximativement la quantité produite au cours de l'année pour alimenter cette même Californie en électricité durant l'année selon le secrétaire américain à l'Intérieur, Ryan Zinke.

"Nous savons que les incendies de forêt peuvent être dévastateurs en vies humaines et coûter des milliards de dollars, mais cette analyse de la US Geological Survey montre également à quel point les incendies sont graves pour l'environnement et la santé publique" a ajouté Zinke dans un communiqué.

Le chiffre des émissions de 2018 pour les incendies de forêt en Californie est "extrêmement élevé" selon Daniel Swain, climatologue. "Il s'agit probablement d'un record dans l'Histoire de la Californie" ajoute-t-il. "Ce chiffre est alarmant, mais nous vivons dans un État à l’incendie", a déclaré Dick Cameron, directeur des programmes scientifiques de la branche californienne de Nature Conservancy.

Mais Dick Cameron souligne également que les émissions de feux de forêt ne représentent finalement qu'une fraction des gaz à effets de serre. En Californie, les voitures et les autres véhicules de transport représentent plus de 40% du total des émissions.

 

New-York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !