Les élections régionales et départementales auront lieu en décembre 2015 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les élections régionales et départementales auront lieu en décembre 2015
©

Report

Les élections régionales et départementales auront lieu en décembre 2015

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement l'a annoncé ce mercredi à l'issue du conseil des ministres.

C'est officiel, la date a été choisie. Les élections régionales et départementales auront lieu en décembre 2015. Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement l'a annoncé ce mercredi à l'issue du conseil des ministres. "Le scrutin régional sera organisé en décembre 2015, en même temps que les élections des conseillers départementaux" a dit le ministre.

Par ailleurs, le gouvernement a présenté en conseil des ministres les deux projets. Le premier projet de loi passera au Sénat en juillet. Il s'agira de déterminer la nouvelle carte et de décider du report des élections régionales à novembre-décembre 2015 et des cantonales prévues en mars prochain. Le second volet portant sur la séparation des compétences des régions et des départements, passera au Parlement "à partir du mois d'octobre".

Selon plusieurs sources, il pourrait n'y avoir que 12 ou 13 régions métropolitaines. Elles devraient voir leurs pouvoirs renforcés et s'occuper du développement économique des territoires, des routes et des collèges. Plus tard, les conseils généraux devraient être supprimés. Le gouvernement souhaite l'adoption définitive des deux textes avant la fin de l'année. 
 

Le journal Le Monde publie sur son site ce que devraient être les nouvelles régions métropolitaines :

– Alsace-Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Vosges) : 120 conseillers.
– Aquitaine (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques) : 85 conseillers.
– Auvergne - Rhône-Alpes (Ain, Allier, Ardèche, Cantal, Drôme, Isère, Loire, haute-Loire, Métropole de Lyon, Puy-de-Dôme, Rhône, Savoie, Haute-Savoie) : 150 conseillers.
– Bourgogne - Franche-Comté (Côte-d'Or, Doubs, Jura, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Yonne, Territoire de Belfort) : 100 conseillers.
– Bretagne (Côtes-d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan) : 83 conseillers.
– Centre - Limousin - Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Cher, Corrèze, Creuse, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne) : 150 conseillers.
– Champagne-Ardenne - Picardie (Aisne, Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne, Oise, Somme) : 106 conseillers.
– Ile-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise) : 150 conseillers.
– Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées (Ariège, Aude, Aveyron, Gard, Haute-Garonne, Gers, Hérault, Lot, Lozère, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne) : 150 conseillers.
– Nord-Pas-de-Calais (Nord, Pas-de-Calais) : 113 conseillers.
– Normandie (Calvados, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime) : 102 conseillers.
– Pays de la Loire (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée) : 93 conseillers.
– Provence-Alpes-Côte d'Azur (Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse) : 123 conseillers.

 

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !