Touquet : les CRS chargés de surveiller la maison des Macron en colère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Touquet : les CRS chargés de surveiller la maison des Macron en colère
©SEBASTIEN BOZON / AFP

Moins de bruit, s'il vous plait

Touquet : les CRS chargés de surveiller la maison des Macron en colère

Les dernières consignes reçues par les forces de l’ordre ne font pas vraiment l'unanimité.

Depuis qu'Emmanuel Macron est devenu présent de la République, des CRS surveillent en permanence sa maison au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Une présence policière "classique" qui s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence et qui devrait durer tout au long du quinquennat. Mais d'après une information de RTL, les forces de l'ordre ont reçu la consigne de patrouiller sans armes dans la coquette cité, et de se montrer plus discrets.

Motif : des voisins ont fait part d'une présence oppressante. Désormais, les fusils d'assaut des CRS, des modèles HK G 36 confiés aux policiers après les attentats de 2015, devront donc rester… dans leur voiture. 

Cette consigne suscite la colère d'Alliance, qui met en avant la sécurité des forces de l'ordre. "Jugées répressives pour certains, les armes sont pourtant, pour les policiers, rassurantes et pour les malveillants peut-être dissuasives", a jugé le syndicat de policiers dans un communiqué. "En tout état de cause, Alliance Police Nationale dénonce ce que nos collègues interprètent comme un affront et comme une remise en cause de leur professionnalisme".

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !