Les assistantes maternelles sont finalement autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les assistantes maternelles sont finalement autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines
Les assistantes maternelles sont finalement autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines
©Lionel BONAVENTURE / AFP

Solution pour les parents et rétropédalage

Les assistantes maternelles sont finalement autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines

Les assistantes maternelles sont autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines. Les consignes sanitaires vont être renforcées pour l'accueil des enfants.

Les assistantes maternelles sont autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines, selon les informations de France Info auprès de participants à une réunion organisée par le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet, ce vendredi 2 avril.

Cette précision intervient après plusieurs annonces contradictoires du gouvernement ces dernières heures.

Le président de la République a annoncé mercredi la fermeture des crèches et des écoles primaires pour trois semaines afin de lutter contre la troisième vague de l’épidémie de Covid-19.

Près de 280.000 assistantes maternelles accueillent en France entre un et quatre enfants.

Les micro-crèches vont également rester ouvertes, avec dix enfants maximum.

Selon des précisions de BFMTV, si les parents ont impérativement besoin de faire garder leur enfant par l'assistante maternelle, ils pourront donc le faire. Si elle refuse, elle ne sera pas indemnisée, car elle aura refusé de travailler.

Si les parents décident de ne pas recourir à leur assistante maternelle, elles pourront alors bénéficier de l'activité partielle (80% du salaire net).

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !