Législatives : François Ruffin a-t-il triché pour gagner ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : François Ruffin a-t-il triché pour gagner ?
©

Oups

Législatives : François Ruffin a-t-il triché pour gagner ?

Le candidat de la France insoumise aurait exploité des failles du code électoral pendant sa campagne.

Le député de la France insoumise, François Ruffin, élu dans la première circonscription de la Somme, a-t-il gagné en contournant les règles du code électoral ? 

Selon les informations de France 3 Hauts-de-France, ses militants auraient prolongé sa campagne au-delà du délai normalement imparti par la loi. En effet, le règlement impose normalement silence électoral total dans les 24 heures qui précèdent le scrutin. Mais les militants de la France insoumise ont organisé du porte-à-porte et des manifestations dans au moins sept communes. Une vidéo de France 3 permet d'ailleurs de voir les militants exulter au moment où les résultats tombent : "C'est grâce au porte-à-porte d'hier. On a couvert tout le bled."

Interrogée, la préfecture de la Somme et le ministère de l'Intérieur explique qu'il n'y a pas de problème : les militants peuvent bien faire du porte-à-porte, tant qu'ils ne délivrent pas de tract et ne dévoilent pas d’éléments nouveaux sur l'adversaire. Les colporteurs du samedi estampillés "Picardie Debout" assurent avoir distribué... des poèmes, dont la population interrogée par France 3 n'a pas trouvé trace.

Les comptes de campagne du nouveau député amiénois ont également suscité certaines critiques chez les adversaires, indique la chaîne.

Pour autant, Nicolas Dumont, candidat REM battu au second tour, ne souhaite pas déposer de recours. "4.000 voix d’écart ? Qu’est-ce que vous voulez faire ? La démocratie a parlé”.

Lu sur France 3 Hauts-de-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !