Le seul centre de déradicalisation français est désert | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le seul centre de déradicalisation français est désert
©Reuters

Djihadisme

Le seul centre de déradicalisation français est désert

Le dernier résidant a été condamné à 4 mois de prisons avec sursis et des travaux d'intérêt général pour violence et apologie du terrorisme.

France Bleu Touraine rapporte ce jeudi 8 février, que le seul centre de déradicalisation français est vide. En effet, le ministère de l'Intérieur a confirmé le départ du dernier pensionnaire de cet établissement de Pontourny à Beaumont-en-Véron. Le jeune majeur originaire de la région Centre n'a pas été "soigné", au contraire, il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et des travaux d'intérêt général pour violence et apologie du terrorisme ! De ce fait, il ne pouvait plus rester dans le centre, prévu uniquement pour accueillir des jeunes en voie de radicalisation et non des condamnés.

Sept autres personnes en voie de radicalisation ont déjà quitté le centre ces deux dernières semaines, le laissant ainsi complètement désert. Le ministère de l'intérieur assure qu'un nouveau groupe de pensionnaires devrait intégrer l'établissement d'ici quelques semaines.

D'échec en échec ?

Le centre a déjà connu d'autres péripéties. Le 20 janvier, un des passionnaires a été interpellé pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste au moment d'une permission de sortie. Il s'est avéré que Mustafa S. était lié à un kamikaze, tué au Bataclan en novembre 2015. Une perquisition s'est déroulée le même jour au centre de déradicalisation. En outre, en septembre dernier, la presse avait aussi révélée la présence d'un fiché S au centre de Pontourny, il avait finalement été transféré dans un autre centre spécialisé.

L'association "Radicalement contre Pontourny" appelle à une manifestation ce samedi à 10h à Beamont-en-Véron pour demander la fermeture définitive du centre.

>>> À lire aussi : Un premier centre de déradicalisation va ouvrir dans l'Indre-et-Loire...alors que des élus locaux n'étaient pas au courant

Lu sur France Bleu Touriane

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !