Le ministre chinois des Affaires étrangères estime que son pays est "au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec les États-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le ministre chinois des Affaires étrangères estime que son pays est "au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec les États-Unis
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Confrontation

Le ministre chinois des Affaires étrangères estime que son pays est "au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec les États-Unis

Wang Yi a déploré dimanche les tensions entre Pékin et Washington autour de l'épidémie de Covid-19.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a estimé ce dimanche 24 mai que son pays et les Etats-Unis sont "au bord d'une nouvelle Guerre froide", alors que Donald Trump accuse régulièrement la Chine d'être responsable de l'épidémie de Covid-19 qui a fait 340.000 morts.

"Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux États-Unis", a déclaré Wang Yi lors d'une conférence de presse, regrettant que "ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine".

Alors que la relation entre les Etats-Unis et la Chine était déjà tendue, sur fond de guerre commerciale, la pandémie de Covid-19 a aggravé les tensions. Donald Trump a ainsi évoqué la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par l'épidémie.

Certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les Etats-Unis et poussent nos deux pays au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec la crise du coroanvirus, a regretté Wang Yi.

Alors les Etats-Unis ont appelé à une enquête internationale sur l'origine du virus, Wanz Yi a dit que la Chine était "prête" à une coopération internationale, à condition qu'elle se fasse sans "ingérence politique", a souligné Wang Yi, qui a accusé les Etats-Unis de vouloir "propager des rumeurs" afin de"stigmatiser la Chine".

A lire aussi :  Face à la Chine : l’Occident oublie les éléments qui nous avaient permis de gagner la guerre froide

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !