Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Changement de cap

Le Front national veut désormais mettre l'accent sur les frontières plutôt que sur l'euro

Après son séminaire de "refondation", le parti prévoit de donner la priorité à "la maîtrise des frontières migratoires et commerciales".

Le Front national s'est réuni vendredi et samedi en séminaire à huis clos pour trancher sur ses grandes orientations, après son échec à la présidentielle et la déception du résultat des élections législatives. La principale question soulevée être celle de la ligne politique à adopter : souverainiste ou identitaire ?  Le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, voudrait une ligne plus centrée sur les questions identitaire que sur le retour au franc, tandis que le vice-président Florian Philippot fait de la sortie de l'euro l'un des axes majeurs du parti. Sans donner de réponse précise, le séminaire a abouti à une synthèse de conciliation : donner la priorité à "la maîtrise des frontières migratoires et commerciales", et garder la souveraineté monétaire pour une fin de quinquennat.

A lire aussi : Sébastien Chenu : "Je vois chez nombre de nouveaux parlementaires LR beaucoup plus de points d'accroche avec le FN que chez l'arrière garde à la Wauquiez ou Ciotti"

Mais in fine, ce sont les militants qui trancheront. Le parti d’extrême droite a annoncé dans un communiqué le lancement d’une "grande consultation" au mois de septembre afin de définir "de nouvelles modalités et un nouveau calendrier, afin de retrouver, de manière successive et sur la durée d’un quinquennat, nos différentes souverainetés".

Le texte indique que la question des frontières doit être la priorité et que la formation prend acte des "inquiétudes" de certains militants sur la sortie de l'euro.

Le texte ne mentionne ni le changement de nom de la formation ni la question de sa gouvernance et ne précise pas quels points les adhérents auront à trancher. 

Lu dans Le Monde

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

L’avenir du Front National est-il dans un aggiornamento libéral ? Refondation du FN : ces électeurs orphelins que le parti aurait intérêt à rallier Cet espace qu’un FN en pleine quête existentielle laisse à la droiteSébastien Chenu : "Je vois chez nombre de nouveaux parlementaires LR beaucoup plus de points d'accroche avec le FN que chez l'arrière garde à la Wauquiez ou Ciotti"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !