Le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) annonce avoir porté plainte auprès de la Commission européenne contre la messagerie WhatsApp | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
WhatsApp
WhatsApp
©ARUN SANKAR / AFP

Données personnelles

Le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) annonce avoir porté plainte auprès de la Commission européenne contre la messagerie WhatsApp

Le Beuc vise les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp

Le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) a annoncé lundi avoir porté plainte auprès de la Commission européenne contre le service de messagerie WhatsApp à propos de la modification controversée de sa politique de confidentialité signale le quotidien Le Soir (Belgique).

Le Beuc regroupe 46 organisations de défense des consommateurs de 32 pays européens.

Les nouvelles règles de WhatsApp ne sont « ni transparentes ni compréhensibles pour les utilisateurs », estiment le Beuc et huit de ses organisations membres, dont l’UFC-Que choisir (France), accusant WhatsApp de « multiples violations des droits des consommateurs européens ».

Le Beuc et ses huit organisations membres jugent «impossible pour les consommateurs d’avoir une idée claire des conséquences des changements sur la protection de leur vie privée, notamment en ce qui concerne le transfert de leurs données personnelles vers Facebook et d’autres tierces parties» ajoute Le Soir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !