Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Fin de partie

Le barrage de Sivens officiellement abandonné, un nouveau projet à l'étude

Un arrêté signé par les préfets du Tarn et du Tarn et Garonne met un terme à ce projet décrié. Une version "light" est désormais défendue par les agriculteurs.

Fin du premier chapitre Sivens. Comme l'a annoncé le sénateur du Tarn et Garonne François Bonhomme sur Twitter, le projet de barrage a été décisivement et officiellement abandonné. Un arrêté signé le 25 décembre par les préfets du Tarn et du Tarn et Garonne met un terme à ce fiasco, marqué par la mort d'un opposant zadiste en octobre 2014.

Le 11 décembre dernier, l'Etat avait proposé un accord transactionnel accepté par le conseil départemental du Tarn : "une compensation de 3,4 millions d’euros sur l’abandon du projet : 2,1 millions pour les dépenses en pure perte et 1,3 pour réhabiliter la zone humide" rappelle Libération. Pour autant, un autre projet, surnommé "Sivens light" est désormais à l'étude. Il s'agirait, cette fois, de ne retenir que la moitié de l'eau prévue, pour permettre l'irrigation des champs. Une solution décriée par les opposants qui risque de relancer les tensions, toujours très vives.

Lu sur Libération
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.