Laurent Wauquiez : l'agriculture, c'est un monde qu'Emmanuel Macron "méprise" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Laurent Wauquiez : l'agriculture, c'est un monde qu'Emmanuel Macron "méprise"
©Thomas SAMSON / AFP

Pêches et marrons

Laurent Wauquiez : l'agriculture, c'est un monde qu'Emmanuel Macron "méprise"

Au Salon de l'Agriculture, le président LR a critiqué vertement la politique agricole du gouvernement.

Il fallait se lever relativement tôt pour arriver en même temps que Laurent Wauquiez, dès 8h30, au Salon de l'Agriculture. Une foule de journaliste l'a suivi, comme c'est la coutume, le long des stands où le président venait saluer agriculteurs et parfois animaux. Il était là pour cela, a-t-il affirmé :

"C'est à vous que je vais parler cash : je suis ici au Salon de l'agriculture pour parler des agriculteurs. Et si jamais ça ne vous intéresse pas, ce que je peux parfaitement comprendre, ben faut pas venir au Salon de l'agriculture". 

Il s'est tenu à cette ligne face à ceux qui l'interrogeait sur la charge de Juppé à son égard survenue la veille. Et de poursuivre :

"Je suis là pour témoigner de ma solidarité aux agriculteurs. C'est un monde que je connais bien, c'est le monde de mon département et de ma région. Je défends le modèle français, fait avec des exploitations familiales, des gens qui travaillent dur, qui veulent juste pouvoir vivre du fruit de leur travail"

Il s'en est ensuite pris au Président de la République :

"Ce monde-là, Emmanuel Macron ne le comprend pas. Il ne l'écoute pas. C'est un monde qu'il méprise". 

Et de poursuivre :

"Combien de fois, depuis qu'il est président de la République, il est venu sur une exploitation agricole ? Moi, tous les mois, je vais échanger et discuter avec des agriculteurs".

Il a dénoncé une vision trop économiste et pas assez culturelle de notre agriculture, et a pointé du doigt les accord en négociation avec le Mercosur, "une folie" selon lui. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !