Laurent Joffrin, l’ancien directeur de Libération, lance un nouveau mouvement pour une gauche réformiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Laurent Joffrin
Laurent Joffrin
©BERTRAND GUAY / AFP

Recomposition de la gauche

Laurent Joffrin, l’ancien directeur de Libération, lance un nouveau mouvement pour une gauche réformiste

Laurent Joffrin souhaite créer une force de gauche réformiste, distincte des écologistes et de La France insoumise, afin d’éviter un nouveau duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors des élections présidentielles de 2022. Certains observateurs estiment qu’il pourrait s’agir d’une rampe de lancement pour François Hollande.

Laurent Joffrin, ancien directeur de la publication et de la rédaction de Libération, a annoncé ce lundi 10 juillet le lancement d’une association, les Engagé.e.s, pour recomposer la gauche, dans un appel intitulé "Engageons-nous", publié par l’Agence France-Presse, ce dimanche.

Il est accompagné de 130 personnalités du monde de la culture, d’intellectuels, d’artistes, de militants associatifs, de cadres d’entreprise et d’anciens syndicalistes. Laurent Joffrin souhaite redonner du souffle à la gauche réformiste afin qu’elle redevienne "centrale".

Laurent Joffrin et les signataires comme les artistes Agnès Jaoui et Ariane Mnouchkine, les sociologues François Dubet et Michel Wieviorka, la journaliste Laure Adler, l’urgentiste Patrick Pelloux ou encore l’universitaire Dounia Bouzar déplorent que la gauche réformiste ait laissé, depuis sa défaite en 2017, le champ libre à Emmanuel Macron face à Marine Le Pen.

Ce projet a pour ambition d’inventer un troisième courant qui unifie les partis réformistes – Parti socialiste (PS) et Parti radical de gauche –, mais aussi des déçus du macronisme et des personnalités de la société civile.
Selon la rédaction du Monde, Laurent Joffrin a reconnu avoir parlé de son initiative à François Hollande, tout comme à l’eancien ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, mais aussi à Ségolène Royal et à Jean-Christophe Cambadélis. 

Son initiative serait la "démonstration que François Hollande n’est jamais loin de la politique", selon le ministre des Comptes publics, l’ancien socialiste Olivier Dussopt.

Le journaliste a tenu à se défendre de toute influence. 

"Ce n’est pas à 68 ans que je vais commencer une carrière de marionnette". 

L’initiative de Laurent Joffrin a aussi suscité les réserves des équipes de Libération.

Le mouvement de Laurent Joffrin devrait être lancé le 30 août, dans un théâtre parisien. Le même week-end que l’université d’été du PS.

D’après des informations du Figaro, le nouveau mouvement, dont la convention constitutive se tiendra début 2021, organisera des "assises sociales et écologiques". Ses adhérents, poursuit l’appel, "choisiront ensuite leurs représentants et élaboreront à partir des contributions de tous, le projet de transformation qui manque à la France et qui devra trouver son incarnation en 2022".

Le Monde et Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !