Laurent Fabius : "il ne faut pas autoriser" le convoi humanitaire russe "à passer" en Ukraine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Laurent Fabius : "il ne faut pas autoriser" le convoi humanitaire russe "à passer" en Ukraine
©

Pas d'accord

Laurent Fabius : "il ne faut pas autoriser" le convoi humanitaire russe "à passer" en Ukraine

Le ministre des Affaires étrangères a fermement dénoncé la décision de Vladimir Poutine d'envoyer un convoi en Ukraine occidentale.

Depuis des semaines, les Etats-Unis et l'Europe ont mis en garde contre toute intervention de la Russie en Ukraine, même humanitaire. Faisant abstraction de cette mise en garde, Moscou a pris la décision d'envoyer un convoi russe composé de 280 camions, qui aurait déjà quitté la capitale ce mardi d'après des informations obtenues par l'agence Itar Tass. Sa destination : l'est de l'Ukraine, qui devrait être atteint dans deux jours. 

Invité de France info ce mardi matin, le ministre des affaires étrangères a vivement critiqué la décision de Moscou d'intervenir en Ukraine occidentale. "Il y a une règle dans ces opérations. Ce n'est possible qu'avec l'accord du pays dans lequel on envoie cette aide humanitaire et avec l'aide de la Croix-Rouge. Hors cette question n'est pas encore réglée. Il faut être extrêmement prudent car ce pourrait être une couverture pour les Russe pour pratiquer la politique du fait accompli" a déclaré Laurent Fabius.

Le ministre des affaires étrangères a rejoint l'avis de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, qui pense que Poutine pourrait bien être sur le point de dépasser la ligne rouge. "Il y a des discussions avec la Croix-Rouge et cette opération n'est possible, n'est justifiable qu'à partir du moment où la Croix-Rouge aura donné son aval, où il n'y aura pas de forces militaires autour et où il n'y aura pas simplement les Russes mais d'autres. Et où l'Ukraine serait d'accord. Ce qui à l'heure où je parle, n'est pas le cas". Et pour lui, "il ne faut pas les autoriser à passer", a-t-il ajouté.

Le déploiement d'un convoi humanitaire en Ukraine est pour Moscou le seul moyen d'apporter une aide aux civils pris dans les combats entre séparatistes et l’armée loyaliste, qui survivent sans eaux ni premiers besoins de nécessité. Mais pour les Occidentaux, ce convoi pourrait être sous escorte militaire et finir par envahir le pays.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !