La Suisse a connu une baisse de sa mortalité malgré la pandémie de Covid-19 de janvier à juillet 2020 par rapport aux années précédentes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
coronavirus covid-19 Genève suisse mortalité décès chiffres pandémie virus
coronavirus covid-19 Genève suisse mortalité décès chiffres pandémie virus
©Fabrice COFFRINI / AFP

Effets positifs des gestes barrières

La Suisse a connu une baisse de sa mortalité malgré la pandémie de Covid-19 de janvier à juillet 2020 par rapport aux années précédentes

La Suisse a comptabilisé moins de morts entre janvier et fin juillet 2020 que lors de la même période durant les années précédentes et ce malgré la pandémie de coronavirus. Les mesures de confinement auraient eu une influence sur le nombre d’autres maladies.

Alors que la pandémie de coronavirus a fait de nombreuses victimes en Italie, en Belgique ou en France, la Suisse a enregistré moins de morts pendant les sept premiers mois de l’année que durant la même période les années précédentes, selon des informations du Matin Dimanche et du SonntagsZeitung.

Entre janvier et fin juillet 2020, le pays a comptabilisé 39.211 décès, toutes causes confondues. Ce bilan est similaire en moyenne aux cinq années précédentes, mais inférieur de 538 par rapport à 2019 et de 1.685 par rapport à 2015, année où la grippe et la canicule avaient été particulièrement mortelles.

Les mesures prises pour limiter la propagation du virus et l’application des gestes barrières ou de la distanciation sociale ont permis de freiner d’autres maladies infectieuses, selon des experts. Moins de personnes sont mortes d’autres maladies ou d’accidents.

Christoph Junker, épidémiologiste à l’Office fédéral de la statistique, s’est confié à la rédaction du Matin : 

"De nombreuses autres maladies infectieuses ont diminué grâce aux mesures d’hygiène et de distanciation sociale qui ont été prises".

Des disparités régionales existent néanmoins. Genève, les cantons de Vaud et du Tessin ont malheureusement connu des surmortalités par rapport aux chiffres des années précédentes.

Le Matin

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !