La moitié des CRS disponibles pour encadrer les manifestations ont déposé un arrêt maladie aujourd'hui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La moitié des CRS disponibles pour encadrer les manifestations ont déposé un arrêt maladie aujourd'hui
©ALAIN JOCARD / AFP

En marge des cortèges

La moitié des CRS disponibles pour encadrer les manifestations ont déposé un arrêt maladie aujourd'hui

La démobilisation policière est telle que l'Etat a du faire appel à des gendarmes pour garantir la sécurité des manifestations.

Alors que des milliers de Français se sont déplacés pour la seconde fois dans toute la France pour dire non à la Loi Travail que compte faire passer Emmanuel Macron par ordonnance, c'est une autre grogne qui semble se confirmer de nos jours. Ce jeudi matin, ce ne sont pas moins de deux milles CRS qui ont opportunément choisi cette journée agitée pour se faire porter pâle. 

Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Les CRS avaient déjà déserté la manifestation précédente. Le Canard parlait alors de 80 CRS concernés. Une manifestation samedi 16 septembre semble avoir mobilisé les troupes qui protestent contre les mesures prises concernant leurs primes de déplacement.

Une grogne de plus en plus palpable pour le président Macron qui a demandé à son ministre de l'Intérieur, Gérard Colomb de céder à certaines demandes, à commencer par celle de la réfection des bâtiments de la police, très souvent dans un état épouvantable.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !