La marée noire du Sanchi s'étend sur l'équivalent de 100.000 terrains de rugby | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La marée noire du Sanchi s'étend sur l'équivalent de 100.000 terrains de rugby
©Yasser Al-Zayyat / AFP

Catastrophe

La marée noire du Sanchi s'étend sur l'équivalent de 100.000 terrains de rugby

Le naufrage du pétrolier iranien "Sanchi" a provoqué une gigantesque marée noire en mer de Chine septentrionale et s'apprête à se déverser sur le Japon et la Corée.

Dimanche, le Sanchi, pétrolier iranien, heurtait un autrant cargo, éventrant sa coque puis prenant feu avant de couler. A son bord, une cargaison de 136.000 tonnes d'hydrocarbures. Tout l'équipage est mort ou disparu. Une nappe très importante s'est depuis progressivement déversée dans la Mer de Chine, recouvrant rapidement plus de 100 km2, soit la superficie de 100.000 terrains de rugby. 

La situation est d'autant plus critique que les hydrocarbures transportés par le pétrolier sont des "condensats", une forme légère d'hydrocarbure qui ne reste pas à la surface mais s'installe "entre deux eaux". Les risques pour la faune et la flore sont estimés être "énormes" et de nombreuses parties parlent déjà de catastrophe écologique majeure. 

La marine chinoise tente de stopper les fuites qui continuent à se délester de ses hydrocarbures alors qu'elle git désormais à 115 mètres de profondeurs. Des robots devraient être envoyés pour évaluer la situation voire colmater les orifices.

L'impact de ce naufrage risque d'être énorme, pour la Chine tout d'abord car c'est en plein milieu de sa principale zone de pêche qu'a coulé le Sanchi, dans les alentours préservés des îles Ryukku. Le Japon risque de voir ses côtes atteintes et devra collaborer avec la Chine dans cette zone que les deux pays se disputent depuis des années. Une base américaine estnotemment installée sur l'une des îles adjacentes. Une opération politique très compliquée donc qui devra demander de laisser les orgueils nationaux de côté. 

C'est une des pires marées noires de l'histoire, et la pire impliquant des condensats. 

Lu sur France TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !