La justice s'intéresse à des vols en jets privés de Nicolas Sarkozy, payés par son ami Stéphane Courbit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La justice s'intéresse à des vols en jets privés de Nicolas Sarkozy, payés par son ami Stéphane Courbit
©Reuters

Enquête

La justice s'intéresse à des vols en jets privés de Nicolas Sarkozy, payés par son ami Stéphane Courbit

Ces vols auraient été effectués en 2012 et 2013 et auraient couté environ 100 000 euros chacun.

Nicolas Sarkozy de nouveau dans le collimateur de la justice? Des juges financiers ont lancé une enquête sur trois vols en jet privés de Nicolas Sarkozy, facturées à la société de Stéphane Courbit, un proche de l'ancien chef de l'Etat. Ces vols auraient été effectués en 2012 et 2013.

Selon des sources proches du dossier, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire le 19 décembre pour abus de biens sociaux, complicité et recel, au préjudice éventuel de la société Lov Group de Stéphane Courbit

Cette annonce intervient dans le cadre de l'affaire baptisée "Air Cocaïne", un trafic de stupéfiants entre le République dominicaine et la France; impliquant SNTHS, une société de transports aériens. La perquisition des bureaux de cette société a permis de découvrir plusieurs documents, notamment 10 factures adressées à Lov Group, dont trois concernent les jets privés de Nicolas Sarkozy.

Ces vols ont été effectués dans trois jets différents en partance du Bourget, à destination du Qatar, d'Abu Dhabi, et des Etats-Unis. Les factures saisies par les enquêteurs montrent que le premier vol a été facturé 102.000 euros par SNHTS à Lov Group, le deuxième 95.000 euros et le dernier 104.000 euros.

Lu sur 20minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !