Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Migrants

La "Jungle de Calais" n'est plus

Le gouvernement doit désormais gérer 1 500 mineurs isolés et le flot grossissant de migrants dans des camps à Paris.

Le démantèlement de la "Jungle de Calais"  a été terminé ce lundi peu après 17h15. Près de 6 000 migrants ont été évacués. À 17h30, le directeur de cabinet de la préfète Fabienne Buccio faisait le tour du site, qui s'étend sur une dizaine d'hectares.

Seuls subsistaient des dizaines de caravanes vides, près des conteneurs du Centre d'accueil provisoire, ainsi qu'une petite église et deux petites mosquées, l'une dans la partie nord, l'autre dans la partie sud. Les caravanes devraient être détruites ce mardi et leurs débris enlevés dans la foulée. 

Le sort des mineurs reste en suspens

Ce lundi, le gouvernement a déclaré vouloir régler "très rapidement" le sort des quelques 1 500 mineurs. Mis à l'abris à proximité dans des centres loin de Calais, ils attendent un éventuel transfert au Royaume-Uni. Ces départs pourraient avoir lieu "très prochainement", probablement dès mercredi. Le flot grossissant de migrants dans des camps à Paris reste également en suspens. 

 

Lu sur Le Parisien
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.