La défaite annoncée de David Cameron contre Jean-Claude Juncker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
David Cameron
David Cameron
©Reuters

L'arroseur arrosé

La défaite annoncée de David Cameron contre Jean-Claude Juncker

Si le Premier ministre britannique a multiplié les manœuvres et les menaces en coulisses, laissant notamment planer le risque du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'intéressé semble s'être démené en vain.

Après s'être employé par tous les moyens à empêcher l'accession de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, David Cameron se retrouve de plus en plus esseulé, alors que le sommet européen se tient les 26 et 27 juin. Si le Premier ministre britannique a multiplié les manœuvres et les menaces en coulisses, laissant notamment planer le risque du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'intéressé semble s'être démené en vain. Malgré la tenue d'un sommet très restreint réunissant la Suède, les Pays-Bas et l'Allemagne, tous ses homologues des pays du Nord se sont finalement ralliés à Jean-Claude Juncker. 

Quelques jours plus tard, David Cameron adressait une tribune à de nombreux journaux européens pour marteler plus vigoureusement sa position...sans rencontrer d'écho plus concret. Selon toute vraisemblance, la bataille menée par le premier ministre britannique contre Jean-Claude Juncker a surtout agacé ses homologues européens, qui lui ont peu à peu tous tourné le dos. 

Ancien ministre de Affaires européennes de Tony Blair, Denis MacShane voit en David Cameron un "Don Quichotte" ayant mené une bataille hâtive contre Jean-Claude Juncker, en brûlant les étapes. Au cours d'une conversation enregistrée à son insu, le ministres des Affaires étrangères polonais, Radoslaw Sikorski, a quant à lui déploré "l'incompétence" de David Cameron sur les questions européennes. "Ça ne l'intéresse pas. Il ne comprend pas. " aurait-il conclu.

 
Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !