La canicule au Japon a déjà fait 80 morts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La canicule au Japon a déjà fait 80 morts
©MARTIN BUREAU / AFP

Vague de chaleur

La canicule au Japon a déjà fait 80 morts

En l'espace de trois semaines, 80 personnes sont décédées au Japon à cause de températures inédites.

35 000 personnes passées par l'hôpital et 80 décès. C'est le lourd bilan de l'épisode de canicule qui sévit au Japon depuis maintenant trois semaines, selon les données officielles publiées ce mardi 24 juillet. La semaine dernière uniquement, 65 victimes ont été recensées, a indiqué l'Agence de gestion des incendies et désastres.
"Nous observons des chaleurs sans précédent en plusieurs régions", a expliqué un responsable de l'Agence de météorologie, Motoaki Takekawa, lors d'une conférence de presse lundi soir. Et d'ajouter que cette vague de chaleur "est fatale et nous estimons que c'est une catastrophe naturelle".
Des températures inédites ont été enregistrées à travers le pays, comme dans la ville de Kumagaya, au nord de Tokyo. Le record national y a été battu puisque le thermomètre affichait lundi 41,1°C. Si quelques jours d'accalmie sont attendus prochainement, l'Agence de météorologie précise que des températures supérieures à 35°C pourraient persister jusqu'au début du mois d'août.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Orages en série, froid sibérien, neige à répétition et chaleur de printemps : mais que se passe-t-il sur le front de la météo en 2018 ?Vague de chaleur : les erreurs à ne pas commettre si vous voulez vraiment vous rafraîchirVague de chaleur globale : pourquoi les températures de ce début juillet sont vraiment exceptionnelles PARTOUT sur la planète Lu sur Le Figaro

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !