Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

Tourisme

L’Union européenne réouvre enfin ses frontières à quinze pays mais exclut les Etats-Unis

Les pays de l'Union européenne ont décidé de réouvrir les frontières extérieures de l'UE et de l'espace Schengen à partir de mercredi aux voyageurs d'une liste de quinze pays, qui comprend la Chine sous condition. Les Etats-Unis ne sont pas dans cette liste.

Les pays de l’Union européenne ont décidé de réouvrir les frontières de l’UE et de l’espace Schengen aux voyageurs d’une liste de quinze nations. Cette décision sera mise en place à partir de ce mercredi. 

Cette liste de pays est directement liée à la situation épidémiologique du Covid-19 de chaque nation et au niveau de sûreté pour la reprise des voyages. Elle sera actualisée toutes les deux semaines.

Les pays concernés sont donc la Chine (sous condition), l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay.

La Turquie, les Etats-Unis, le Brésil, Israël ou bien encore l’Inde ne sont donc pas inclus dans cette liste notamment. 

Bien qu'ayant quitté l'Union européenne le 31 janvier, le Royaume-Uni est considéré comme un pays membre jusqu'à la fin de la période de transition le 31 décembre 2020.

Cette liste de pays a été adoptée mardi à l'issue d'un vote à la majorité qualifiée des pays de l'UE après de difficiles tractations, alors que débute la saison touristique estivale. Les voyages "non essentiels" vers l'Europe étaient interdits depuis le 17 mars, afin de lutter contre la propagation de la pandémie.

La recommandation adoptée n'est pas contraignante juridiquement, les pays de l'Union européenne étant souverains sur le contrôle de leurs frontières. Ils peuvent décider par exemple de ne réouvrir qu'à une partie des pays autorisés. Mais la coordination est jugée essentielle en raison de la liberté de circulation au sein de l'espace Schengen, où les restrictions décidées pour lutter contre la pandémie ont été peu à peu levées.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !