L'Union européenne autorise la prolongation du glyphosate pour cinq années supplémentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'Union européenne autorise la prolongation du glyphosate pour cinq années supplémentaires
©EMMANUEL DUNAND / AFP

A voté

L'Union européenne autorise la prolongation du glyphosate pour cinq années supplémentaires

L'Allemagne aurait fait basculer le vote en votant "pour". Mais sur Twitter, Emmanuel Macron a affirmé qu'il souhaitait son interdiction en France.

Bruxelles a tranché. Le glyphosate est autorisé pour cinq ans de plus dans l'Union européenne, a annoncé la Commission européenne après un vote des Etats membres. Réunis ce lundi en comité d'appel, les Vingt-Huit ont en effet décidé de continuer à utiliser cet herbicide -  très utilisé par les agriculteurs – et dont la licence d'exploitation arrive à expiration le 15 décembre. 

Dans le détail, 18 pays ont voté pour, 9 contre et le Portugal se serait abstenu. D'après les informations du Monde, si la France a voté contre - elle plaidait pour trois ans - l'Allemagne aurait voté pour, alors qu'elle s'était abstenue lors du dernier vote, faisant basculer le vote. Le 9 novembre dernier, la proposition de la Commission européenne n'avait pas réussi à atteindre la majorité qualifiée nécessaire, soit seize Etats représentants 65 % de la population de l'Union européenne.

Lundi après-midi, sur Twitter, Emmanuel Macron a cependant promis une interdiction en France, "dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans". En 2015, le glyphosatea été classé "cancérogène probable" pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer, une agence de l’Organisation mondiale de la santé. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !