L'OMS redoute 700.000 morts supplémentaires du Covid-19 en Europe d'ici le printemps | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Selon l'OMS, l'épidémie de Covid-19 pourrait entraîner 700.000 morts supplémentaires sur le continent européen d'ici au printemps prochain.
Selon l'OMS, l'épidémie de Covid-19 pourrait entraîner 700.000 morts supplémentaires sur le continent européen d'ici au printemps prochain.
©FABRICE COFFRINI / AFP

Hausse des contaminations

L'OMS redoute 700.000 morts supplémentaires du Covid-19 en Europe d'ici le printemps

L'Organisation mondiale de la santé s'alarme de la recrudescence des cas de Covid-19 et de "l'emprise" de l'épidémie en Europe. Selon l'OMS, la nouvelle vague pourrait entraîner 700.000 morts supplémentaires sur le continent d'ici au printemps prochain.

L'Organisation mondiale de la santé s'est inquiétée, ce mardi 23 novembre, de "l'emprise" de l'épidémie de Covid-19 en Europe. Selon l'OMS, cela pourrait entraîner 700.000 morts supplémentaires sur le continent européen, portant le nombre total de décès à 2,2 millions d'ici le printemps. Selon les derniers chiffres, plus de 1,5 million de personnes sont déjà mortes du Covid-19 en Europe.
L'OMS alerte également sur l'anticipation d'"une pression élevée ou extrême dans les unités de soins intensifs parmi les 49 des 53 pays d'ici au 1er mars 2022". L'OMS a publié un communiqué : 

"On peut s'attendre à ce que les lits d'hôpitaux soient soumis à une pression élevée ou extrême dans 25 pays et à une pression élevée ou extrême dans les unités de soins intensifs dans 49 des 53 pays d'ici au 1er mars 2022. Les décès cumulés signalés devraient atteindre plus de 2,2 millions d'ici le printemps prochain, sur la base des tendances actuelles".

Selon l'OMS, l'augmentation des cas s'explique par le variant Delta (hautement contagieux), une couverture vaccinale insuffisante et l'assouplissement des mesures contre la pandémie et des gestes barrières. 
Le directeur régional de l'OMS pour l'Europe, Hans Kluge, a lancé un appel pour l'adoption d'une approche "vaccin plus" qui associe la  vaccination, le port du masque, les mesures d'hygiène et la distanciation : 
"La situation liée au Covid-19 à travers l'Europe et l'Asie centrale est très sérieuse. Nous faisons face à un hiver plein de défis".
L'OMS a également indiqué que le port du masque réduit de 53% l'incidence de la maladie. Une généralisation de son usage jusqu'à 95% pourrait permettre d'éviter plus de 160.000 décès d'ici le 1er mars. 
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !