Batasuna : l'extradition d’Aurore Martin, une initiative personnelle de Manuel Valls ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Batasuna : l'extradition d’Aurore Martin, une initiative personnelle de Manuel Valls ?
©

Justice

Batasuna : l'extradition d’Aurore Martin, une initiative personnelle de Manuel Valls ?

Après l’extradition de la militante de Batasuna, Aurore Martin, de nombreuses critiques ont visé ouvertement le rôle du ministre de l’Intérieur.

Jeudi déjà, des voix s’étaient élevées contre l’arrestation d’Aurore Martin. Seize élus socialistes ont d’ailleurs cosigné un texte ce vendredi dans lequel ils s’indignent du sort fait à la jeune femme.


Les élus condamnent l'application du mandat d'arrêt européen dont Aurore Martin faisait l'objet depuis 2010 et réclament son "retour immédiat (...) sur le territoire français". Opposés depuis toujours au mandat d’arrêt qui visait la jeune femme car il vise des faits certes interdits en Espagne, mais autorisés en France. Si Batasuna est autorisé en France, le parti considéré par l’Espagne comme l’aile politique de l’organisation séparatiste basque ETA et y interdit . La justice espagnole reproche en effet à la jeune sa participation à des réunions publiques en Espagne en tant que membre de Batasuna.


Aurore Martin a été arrêté en France jeudi et incarcérée à Madrid avoir été présentée à un juge de l'Audience nationale (tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme). Elle encourt 12 ans de prison pour "appartenance à une organisation terroriste".


De nombreuses critiques visaient notamment Manuel Valls, plusieurs élus voyant la main du ministre de l'Intérieur derrière cette arrestation. Lors d'une conférence de presse à Bayonne, Batasuna a ainsi estimé que M. Valls avait "cassé un accord tacite". 

Dans une interview au site d’information France Tv Info, Michel Berger, coprésident du Comité de défense des droits de l’homme au Pays basque, dénonce une décision surprenante et soupçonne Manuel Valls d'avoir pris une initiative personnelle. 

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !