L'Etat islamique a exécuté Kenji Goto, le second otage japonais | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'Etat islamique a exécuté Kenji Goto, le second otage japonais
©REUTERS/Stringer

Horrible

L'Etat islamique a exécuté Kenji Goto, le second otage japonais

Ce dimanche matin, Tokyo a qualifié cet acte "d'ignoble". Washington, Londres et Paris ont condamné.

L'Etat islamique aura donc été au bout de ses menaces. Le groupe djihadiste a indiqué ce dimanche avoir exécuté Kenji Goto, le second otage japonais. Sa mort a été annoncée dans une vidéo. Peu après, Tokyo a qualifié cet acte "d'ignoble" précisant qu'il ne céderait pas face au terrorisme.

"Nous en sommes outrés et condamnons (cet acte) avec la plus grande fermeté", a dit Yoshihide Suga, le porte-parole du gouvernement. Il a jugé "hautement probable" l'authenticité de la vidéo tournée apparemment en Syrie. La semaine passée, l'EI avait tué un premier otage japonais, Haruna Yukawa, capturé en août en Syrie.

"C'est un acte de terrorisme ignoble contre lequel je suis très en colère" a indiqué Shinzo Abe. "Nous ne pardonnerons jamais aux terroristes. Le Japon est fermement résolu à prendre ses responsabilités en lien avec la communauté internationale pour combattre le terrorisme" et pour que ceux qui en sont responsables "soient traduits en justice" a déclaré le Premier ministre japonais.

Kenji Goto était un journaliste indépendant. Il fournissait des reportages sur le Moyen-Orient aux chaînes de télévision japonaises

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !