L'Assemblée nationale lance une "consultation citoyenne" sur Internet pour comprendre les raisons de l'abstention aux élections | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une personne s'apprête à voter avec sa carte électorale. L'Assemblée nationale lance une "consultation citoyenne" pour comprendre les raisons de l'abstention aux élections.
Une personne s'apprête à voter avec sa carte électorale. L'Assemblée nationale lance une "consultation citoyenne" pour comprendre les raisons de l'abstention aux élections.
©Fred TANNEAU / AFP

Démocratie

L'Assemblée nationale lance une "consultation citoyenne" sur Internet pour comprendre les raisons de l'abstention aux élections

Un questionnaire est disponible du 1er au 30 octobre sur le site de l'Assemblée nationale. Cette consultation citoyenne doit permettre de comprendre les raisons de l’abstention aux élections. Les résultats seront rendus publics.

Une "consultation citoyenne" est accessible sur Internet, depuis ce vendredi 1er octobre, afin de comprendre les causes de l'abstention aux différentes élections. Cette initiative a été prise par les députés participant à la mission d'information qui travaille sur la participation électorale.

Ce dispositif "doit permettre de consulter directement les Français sur les causes de l'abstention et de mieux connaître les motivations des abstentionnistes", selon la présidence de l'Assemblée nationale.

La consultation sera ouverte du 1er au 30 octobre sur le site de l'Assemblée nationale. Les résultats seront rendus publics. Composée de 25 questions, cette consultation vise à identifier le "comportement électoral et les raisons de l'abstention", "les mesures pouvant être prises pour améliorer la participation électorale" et "le rapport à la chose publique".

La mission d'information pilotée par les députés Xavier Breton (LR) et Stéphane Travert (LREM) a été lancée en juin à l'initiative du président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, après le taux record atteint par l'abstention lors des élections régionales.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !