L'arsenal nucléaire de la Corée du Nord a certainement été sous-estimé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des travaux de recherche affirment que Pyongyang a commencé à construire ses propres centrifugeuse en 2009.
Des travaux de recherche affirment que Pyongyang a commencé à construire ses propres centrifugeuse en 2009.
©Reuters

Inquiétude

L'arsenal nucléaire de la Corée du Nord a certainement été sous-estimé

Des experts chinois en uranium estiment que Pyongyang dispose de 20 têtes nucléaires et d'une quantité assez importante d'uranium enrichi pour doubler son arsenal nucléaire en un an.

Plusieurs experts nucléaires chinois assurent que la Corée du Nord représente une menace nucléaire bien plus vaste et imminente que ne peuvent le supposer les pays du monde entier. Selon les informations du Wall Street Journal, des experts chinois en uranium estiment que Pyongyang dispose de 20 têtes nucléaires et d'une quantité assez importante d'uranium enrichi pour doubler son arsenal nucléaire en un an.

Les avis de ces spécialistes, formulés lors d'une réunion avec des experts américains, sont donc bien plus alarmants que les estimations des Etats-Unis, qui supposent que la Corée du Nord détient entre 10 et 16 bombes nucléaires.

Des négociations aux sanctions, en passant par la condamnation unanime de la communauté internationale, rien n'a encore pu freiner les ambitions d'armement nucléaire de Pyongyang. Les observateurs de la Corée du Nord ne cessent d'affirmer qu'il est certainement déjà trop tard pour stopper le programme d'armement nucléaire du pays, qui est également devenu un argument utilisé par les opposants à un accord nucléaire avec l'Iran.

Certains experts pensent que les efforts internationaux ne devraient pas tant se concentrer sur l'arrêt de l'enrichissement de l'uranium en Corée du Nord, mais devraient plutôt convaincre Pyongyang de normaliser les relations avec ses voisins.

Des travaux de recherche affirment que Pyongyang a commencé à construire ses propres centrifugeuse en 2009, et dispose d'au moins une usine d'enrichissement de l'uranium. Au mois d'avril, les plus haut gradés de l'armée américaine ont affirmé publiquement que le Corée du Nord est désormais certainement capable de monter une tête nucléaire sur un missile balistique intercontinental (KN-08), mais doutent que ce celui-ci ait déjà été testé.

Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !