L’Algérien Lakhdar Brahimi devient le nouveau médiateur international pour la Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L’Algérien Lakhdar Brahimi devient le nouveau médiateur international pour la Syrie
©

Turn Over

L’Algérien Lakhdar Brahimi devient le nouveau médiateur international pour la Syrie

Ce diplomate chevronné succède à Kofi Annan.

C’est officiel, Lakhdar Brahimi a accepté le poste de médiateur international pour la Syrie.

 

Âgé de 78 ans, Lakhdar Brahimi a été ministre des Affaires étrangères de son pays entre 1991 et 1993. Sa longue carrière de diplomate onusien l’a amené à travailler en Haïti, en Afrique du Sud post-apartheid, en République démocratique du Congo ou encore au Liberia.

 

Lakhdar Brahimi a notamment été représentant de l'ONU en Afghanistan de 1997 à 1999, puis de 2001 à 2004 après le départ des Talibans, ainsi qu'en Irak après l'invasion de 2003. De tels états de service plaidaient en sa faveur, d’autant plus qu’il est arabe et que le régime en place à Damas n’a pas les a priori négatifs qu’il pouvait avoir à l'égard de Kofi Annan.

 

Lakhdar Brahimi a exigé l’appui formel du Conseil de sécurité de l'ONU avant d’accepter la difficile mission de réanimer un processus de paix syrien quasiment impossible. Neanmoins, sans le soutien des Russes et des Chinois, la mission de Lakhdar Brahimi risque d'être vaine. 

Lu sur France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !