L'agression des militaires ne serait pas d'ordre terroriste selon le Procureur de la République | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
L'agression des militaires ne serait pas d'ordre terroriste selon le Procureur de la République
©PHILIPPE DESMAZES / AFP

L'enquête progresse

L'agression des militaires ne serait pas d'ordre terroriste selon le Procureur de la République

Pour le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, il ne s'agirait pas d'un homicide non plus.

Le Procureur de la République s'est exprimé dans l'après-midi devant la presse. Il a décrit les circonstances de l'agression le matin de 4 militaires faisant leur jogging. 

"Le conducteur s'est arrêté à hauteur des militaires et a dit : "Je ne vous donne pas trente secondes sur l'avenue" a-t-il expliqué. Ensuite, "l'individu a insulté les militaires en arabe. Puis il a fait demi-tour et a foncé sur eux."

Le jeune homme, âgé de 24 ans, est déjà connu par la Justice et est condamné pour des faits d'atteinte aux biens et aux personnes. Né à Constantine en Algérie, le procureur a affirmé ignorer s'il avait ou non la nationalité française. On ne sait pas encore avec certitude si c'est bien le conducteur.

Sa femme, arrêté elle-aussi, présentait un œil au beurre noir et selon le procureur devrait être disculpée : "elle me semble plutôt être une victime dans cette histoire". 

Pour le procureur, nulle raison ne justifie de saisir les magistrats anti-terroristes, pas plus que la poursuite pour l'instant du suspect pour tentative d'homicide : "on n'est pas dans une tentative d'homicide, plus dans des violences avec armes".

Lu sur Fra

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !