Journalistes tués au Mali : selon Ayrault, la France "fera tout pour retrouver" les assassins | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Journalistes tués au Mali : selon Ayrault, la France "fera tout pour retrouver" les assassins
©

Enquête

Journalistes tués au Mali : selon Ayrault, la France "fera tout pour retrouver" les assassins

Najat Vallaud-Belkacem ajoute qu'il va falloir "renforcer la présence militaire française au Mali".

En déplacement à Saint-Étienne, Jean-Marc Ayrault a bien évidemment évoqué la mort des deux journalistes français de RFI, tués samedi au Mali. "La France fera tout pour retrouver les auteurs de ces assassinats (...). Nous le leur devons", a déclaré le premier ministre, qui s'est dit "profondément touché comme tous les Français" par ces événements.

Dans le même temps, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé que la France allait "sans doute renforcer encore sa présence militaire au Mali pour pouvoir faire reculer le terrorisme". Selon la porte-parole du gouvernement, la France compte actuellement "près de 3 000 hommes sur place". Des opérations sont en cours ce lundi au Mali pour retrouver les assassins des deux journalistes français abattus près de Kidal (nord-est du pays), dont les corps doivent être rapatriés à Paris.

Selon une source locale de la gendarmerie malienne citée par Europe 1, cinq suspects auraient été arrêtés dimanche soir, vers 22h00. Ces cinq suspects devraient être transférés à Gao et seraient en ce moment entre les mains des forces françaises.

Selon une source locale de la gendarmerie malienne citée par Europe 1, cinq suspects de l'assassinat des deux envoyés spéciaux de RFI à Kidal (Mali) auraient été arrêtés dimanche soir, vers 22h. Ces cinq suspects devraient être transférés à Gao et seraient en ce moment entre les mains des forces françaises.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/journalistes-tues-au-mali-assassinat-suscite-nombreuses-interrogations-889058.html#qDSAbmKv3o6XSVtm.99
Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !