Joe Biden s'engage à être un "président qui ne cherche pas à diviser mais à unifier" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Joe Biden s'engage à être un "président qui ne cherche pas à diviser mais à unifier"
©Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Victoire

Joe Biden s'engage à être un "président qui ne cherche pas à diviser mais à unifier"

Donné vainqueur par les projections des médias, Joe Biden a livré un discours enflammé depuis son Etat du Delaware.

Joe Biden, déclaré vainqueur de la présidentielle américaine ce samedi 7 novembre, a promis dans son discours de victoire de viser au rassemblement de la patrie.  "Je m'engage à être un président qui rassemble et non pas qui divise", a-t-il lancé lors d'un discours enflammé dans son fief du Delaware.

"Les gens de cette nation ont parlé. Ils nous ont livré une victoire claire, une victoire convaincante, une victoire pour nous, le peuple, que nous avons gagnée avec le plus grand nombre de voix jamais exprimées pour un ticket présidentiel dans l'histoire de la nation. Soixante-quatorze millions. Eh bien, je dois admettre que cela m'a surpris ce soir", a-t-il commencé.

Il a ensuite poursuivi sur le thème de l'unité, dans un pays plus divisé que jamais après quatre ans de présidence Trump :

"À tous ceux d'entre vous qui ont voté pour le président Trump, je comprends votre déception ce soir. J'ai perdu moi-même quelques fois. Mais maintenant, donnons-nous une chance. Il est temps de mettre de côté la rhétorique dure. Faisons baisser la température. Voyons-nous de nouveau. Donnons-nous une chance mutuellement."

"Le refus des démocrates et des républicains de coopérer les uns avec les autres n’est pas dû à une force mystérieuse indépendante de notre volonté. C’est une décision. C’est un choix que nous faisons. Et si nous pouvons décider de ne pas coopérer, nous pouvons alors décider de coopérer. Et je pense que cela fait partie du mandat du peuple américain. Ils veulent que nous coopérions. C’est le choix que je vais faire. Et j’appelle le Congrès – démocrates et républicains – à faire ce choix avec moi."

"Je m'engage à être un président qui ne cherche pas à diviser mais à unifier. Qui ne voit pas les États rouges et les États bleus, qui ne voit que les États-Unis", a-t-il dit.

Ce discours a été pour le président élu l'occasion de présenter sa priorité : la lutte contre l'épidémie de Covid-19. "Lundi, je mettrai en place un groupe composé de scientifiques et d'experts" afin qu'ils travaillent "sur un plan qui entrera en vigueur dès le 20 janvier 2021", jour de son investiture, a-t-il dit. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !