JO de Rio : selon un rapport de Goldman Sachs, la France finira 7e au classement des médailles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
JO de Rio : selon un rapport de Goldman Sachs, la France finira 7e au classement des médailles
©Reuters

Boule de cristal

JO de Rio : selon un rapport de Goldman Sachs, la France finira 7e au classement des médailles

L'agence de notation prédit également que les États-Unis resteront la première puissance sportive, avec la bagatelle de 45 médailles d'or.

C'est bien connu, l'être humain peut parier sur tout. Mais la nouveauté depuis quelques années réside dans le fait que mêmes les économistes les plus sérieux de la planète s'y mettent désormais. Les analystes de la banque américaine Goldman Sachs ont ainsi livré leur rapport prévisionnel pour les Jeux olympiques qui se disputent actuellement à Rio. Un exercice délicat pour l'agence, qui s'attaque à un domaine où l’incertitude, la chance et l’inconnu.

Le rapport a été établi sous la forme d'un classement et d'une liste des 50 pays qui décrocheront le plus de médailles d'or. En revanche, il ne détaille pas quels sont les sports concernés. Selon la boule de cristal de la banque américaine, la France finirait 7e du classement des médailles avec 11 breloques en dorées, juste derrière l'Allemagne et talonnée par l'Italie et la Hongrie.

Les États-Unis resteraient la première puissance sportive avec la bagatelle de 45 médailles d'or, devant la Chine et le Royaume-Uni. En revanche, scandale de dopage oblige, le rapport de l'agence n'est pas très optimiste concernant le bilan russe. Le pays dirigé par Vladimir Poutine s'effondrerait, perdant 10 médailles d'or, et chutant au 4e rang mondial. 

A LIRE AUSSI : Ouverture des JO de Rio : ces 4 leçons géopolitiques que les jeux d'été 2016 nous apprennent sur l'état de la planète

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !