Jérôme Cahuzac a remis sa démission de député au président de l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jérôme Cahuzac avait annoncé mardi qu'il comptait quitter ses fonctions parlementaires.
Jérôme Cahuzac avait annoncé mardi qu'il comptait quitter ses fonctions parlementaires.
©Reuters

Ça c'est fait

Jérôme Cahuzac a remis sa démission de député au président de l'Assemblée nationale

Le désormais ancien député du Lot-et-Garonne avait annoncé mardi qu'il comptait quitter ses fonctions parlementaires.

"Monsieur le président, jevous présente ma démission. Veuillez croire, Monsieur le président, à ma haute considération". Le contenu de la missive est lapidaire. Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS) a reçu la lettre de démission de son mandat de député de Jérôme Cahuzac, a indiqué l'AFP jeudi soir.

Le désormais ex-député du Lot-et-Garonne avait annoncé mardi sur BFM TV, sa décision de ne pas revenir au Palais Bourbon. "Aujourd'hui en conscience, j'estime que la gravité de cette faute ne me permet pas de rester parlementaire et j'ai donc décidé de démissionner", avait-il déclaré en estimant "infiniment peu probable" qu'il revienne en politique. 

L'ancien ministre du Budget a quitté le gouvernement le 19 mars et avoué le 2 avril qu'il avait détenu un compte bancaire en Suisse, transféré depuis à Singapour, rappelle Le Monde. Devant l’Assemblée nationale, le 5 décembre dernier, Jérôme Cahuzac avait affirmé n’avoir jamais possédé un compte à l’étranger.

Une élection législative partielle va donc être organisée dans la 3ème circonscription de Lot-et-Garonne. Le suppléant de Jérôme Cahuzac, Jean-Claude Gouget, qui l’a remplacé en juillet dernier puisque ce dernier était au gouvernement, ne peut en effet légalement garder le siège, souligne l'AFP. Un scrutin qui s'annonce risqué pour le PS, dans le contexte actuel défavorable aux socialistes.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !