Jean-Pierre Raffarin quitte la politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Pierre Raffarin quitte la politique
©Reuters

The end

Jean-Pierre Raffarin quitte la politique

"Je m'étais promis d'arrêter à 69 ans", explique-t-il dans les colonnes de La Nouvelle République.

Jean-Pierre Raffarin a décidé de quitter " la politique élective ", selon son interview dans La Nouvelle République, publiée ce mardi 27 juin. "Le moment est venu de me retirer de la vie politique élective. Je m'étais promis d'arrêter à 69 ans", explique celui qui a commencé sa carrière à Vienne en 1995. Elu par les Viennois jusqu'en 2020, il a pourtant préféré de démissionner par anticipation, après l'élection du président du Sénat en septembre. "Je renonce aux trois ans de mandat qu'il me reste à accomplir au Sénat car le moment est pertinent. La jeune génération politique prend le pays en main et c'est heureux".

"La vie politique m'a permis un parcours intense, j'ai exercé de hautes responsabilités, de la Région à Matignon, au gouvernement et au Parlement. On regrette toujours de ne pas pouvoir faire plus mais l'action concrète, les projets inaugurés, les emplois créés et les rencontres vécues consolent de bien des insatisfactions", confie-t-il, en indiquant qu’il quittera la présidence de la commission des Affaires étrangères dès juillet et démissionnera de son mandat début octobre.

Toutefois le sénateur LR affirme qu’il "n'abandonnera pas le débat politique". " C’est ma vie", assure-t-il, en annonçant qu’il va "mener de nouveaux projets", comme notamment la création d’une " ONG internationale pour alerter contre les risques de guerre qui nous menacent". Pour cette  organisation, il souhaite mobiliser des "Leaders pour la Paix", ce sera d’ailleurs le nom de cette ONG. En outre, il poursuivra son " investissement au service de la coopération franco-chinoise".

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !