Jean-Pierre Chevènement juge "dangereux" de pointer un "nouvel antisémitisme musulman" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Jean-Pierre Chevènement juge "dangereux" de pointer un "nouvel antisémitisme musulman"
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Avertissement

Jean-Pierre Chevènement juge "dangereux" de pointer un "nouvel antisémitisme musulman"

"Ce genre de généralisation abusive" contribue à "créer un climat de guerre civile", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Après la publication dimanche dans Le Parisien d'une tribune "contre le nouvel antisémitisme", Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l'islam de France, a jugé ce mardi 24 avril "dangereux" de pointer "un nouvel antisémitisme musulman". Selon lui, "ce genre de généralisation abusive" contribue à "créer un climat de guerre civile".

"Autant il faut condamner avec la plus extrême vigueur toutes les manifestations d'antisémitisme à commencer par les actes antisémites, autant il peut être dangereux de désigner 'un nouvel antisémitisme musulman', comme si tous les musulmans avaient tété l'antisémitisme avec le lait de leur mère", a affirmé Jean-Pierre Chevènement dans un communiqué. "C'est ce genre de généralisation abusive qui contribue à la montée des tensions dans notre société et à créer un climat de guerre civile", a-t-il averti.

"Bienvenu au contraire est l'appel aux autorités religieuses musulmanes à contextualiser les versets du Coran appelant au châtiment des juifs, des chrétiens et des musulmans mécréants, les frappant ainsi d'obsolescence", a jugé l'ancien ministre de l'Intérieur à propos de ce manifeste. "On ne peut à cet égard que se féliciter de l'appel lancé par 30 imams regroupés derrière monsieur Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux", a-t-il ajouté à propos de la tribune d'une trentaine d'imams Le Monde.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !