Jean-Noël Guérini : Harlem Désir va demander son exclusion du PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Noël Guérini : Harlem Désir va demander son exclusion du PS
©

La goutte d'eau de trop

Jean-Noël Guérini : Harlem Désir va demander son exclusion du PS

Vendredi dernier, le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône avait officiellement apporté son soutien une liste dissidente aux municipales contre le candidat investi par le PS.

Si Guérini "persiste à soutenir une liste dissidente aux municipales contre le candidat investi par le PS, il sera exclu", a déclaré Harlem Désir ce lundi devant quelques journalistes. Le premier secrétaire du PS informera ce mardi le bureau national du Parti socialiste de son intention d'enclencher la procédure d’exclusion du président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini.

Cette déclaration a eu lieu trois jours après que le sénateur ait dit apporter son "soutien plein et entier à Lisette Narducci", dissidente PS et tête de liste PRG dans le deuxième secteur de Marseille, face au candidat PS Eugène Caselli. Jean-Noël Guérini avait également annoncé une liste autonome aux sénatoriales de 2015.

 "M. Désir va annoncer au BN qu'il saisit la Haute autorité du PS chargée entre autres du respect de la charte éthique", une instance mise en place récemment par le PS et présidée par l'avocat Jean-Pierre Mignard, "pour qu'elle l'exclue", a précisé Alain Fontanel, secrétaire national chargé des fédérations. Cette décision a été prise "au regard du comportement de Guérini et de ses déclarations récurrentes ces derniers mois", a-t-il précisé Fontanel, citant l'article 4-6-2 du PS ("lorsque la gravité des faits l'exige"). Me Mignard réunira la Haute autorité dès qu'il aura obtenu la saisine de Désir, a-t-il ajouté.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !