Jean-Marie Le Pen : "Le retrait de Marion est une désertion" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Marie Le Pen : "Le retrait de Marion est une désertion"
©Natalia KOLESNIKOVA / AFP

Départ

Jean-Marie Le Pen : "Le retrait de Marion est une désertion"

Le retrait politique de la benjamine de l'Assemblée nationale est un coup dur pour le Front national.

Le FN vient de perdre une élection et une de ses têtes d'affiche les plus populaires. Marion Maréchal-Le Pen va donc annoncer son retrait de la vie politique, provoquant un petit émoi pour les sympathisants du Front national. Pour le parti, qui doit désormais se reconstruire, la nouvelle dure à assumer. Sur RMC et BFMTV, Florian Philippot, a assuré que ce retrait n'était pas "une décision politique" du FN. "Marion Maréchal-Le Pen souhaite aussi avoir une autre expérience que la politique et c'est respectable."

"On n’est pas en guerre, elle a dit qu’elle serait dans les meetings, sa présence à nos côtés est intacte, mais elle veut s’ouvrir à d’autres horizons elle en a le droit. Ce choix est respectable, elle a envie de découvrir le monde de l’entreprise aucun de nous n’a le droit de contester un choix de vie" explique, de son côté Gilbert Collard, sur LCI.

Seule critique, et pas des moindres, celle de Jean-Marie Le Pen dont elle est pourtant réputée proche. "Le retrait de Marion est une désertion" tranche-t-il dans une interview au Figaro. "J'avais un peu insisté pour qu'elle soit candidate et elle avait été couronnée de succès. Si elle se retire de la ligne de combat maintenant, cela me désole."

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !