Jean Castex annonce l'extension du couvre-feu à 18h à tout le territoire dès samedi, pour au moins 15 jours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean Castex annonce l'extension du couvre-feu à 18h à tout le territoire dès samedi, pour au moins 15 jours
©Thomas COEX / AFP / POOL

Nouvelles mesures

Jean Castex annonce l'extension du couvre-feu à 18h à tout le territoire dès samedi, pour au moins 15 jours

Jean Castex, Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer ont dévoilé de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Le couvre-feu sera étendu à l'ensemble du pays dès 18h.

Jean Castex, accompagné de différents ministres du gouvernement, a dévoilé de nouvelles mesures dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire à l'occasion d'une conférence de presse. Jean Castex a fait le point sur l'évolution de l'épidémie, sur la question des variants ou bien encore le plan de vaccination. 

Parmi les principales annonces, Jean Castex a révélé qu'un couvre-feu à 18h sera mis en place à partir de samedi "pour au moins 15 jours" sur l'ensemble du territoire métropolitain :

"Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18H00".

Des mesures spécifiques vont concerner la question des flux de voyageurs aux frontières. Tous les voyageurs souhaitant venir en France en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne devront présenter un test négatif au Covid-19 avant de partir. Ces personnes devront également "s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l'issue".

Concernant les voyageurs issus de l'Union européenne, "les ministres travailleront sur un cadre de coordination en vue du Conseil européen du 21 janvier, prévoyant des exceptions pour les transfontaliers et les transports routiers".

Parmi les autres mesures, le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé. Les écoles resteront ouvertes. Les activités sportives scolaires et extrascolaires en intérieur sont en revanche suspendues jusqu'à nouvel ordre, selon les précisions de Jean Castex.

Jean Castex a annoncé la reprise par demi-groupes des travaux dirigés en première année dans les université, à partir du 25 janvier.

Jean Castex n'écarte pas en revanche un reconfinement en cas de "dégradation épidémique forte".

Des mesures de restrictions d'urgence vont être mises en place en Guyane ainsi qu'à Mayotte et à la Réunion, pour protéger ces territoires des variants à risque du Covid-19 qui circulent dans ces régions.

Jean Castex qualifie la situation épidémie en France de manière globale  comme à la fois "maîtrisée" et "fragile" notamment à cause des nouvelles souches contagieuses du virus.

Lundi la vaccination sera ouverte à toutes les personnes présentant des pathologies à haut risque.

Jean Castex s'est engagé à maintenir les dispositifs d'aides pour les secteurs impactés par la crise "aussi longtemps que nécessaire". Le Premier ministre assure que tout est mis en oeuvre pour aider les secteurs les plus touchés :

"Les dispositifs mis en place ont permis de sauver des millions d'entreprises et d'emplois. Je sais que tout le monde aimerait avoir plus de visibilité sur la suite. Difficile compte tenu des incertitudes de répondre à ces questions de manière précise même si l'identification d'échéance constitue une priorité. Je m'y engage, nous maintiendrons ces dispositifs de soutien aussi longtemps que nécessaire".

Les entreprises auront «le droit» de bénéficier d'un an de plus pour rembourser les prêts garantis par l'Etat.

Jean Castex a tenté de donner un peu d'espoir sur la question du calendrier lié à la pandémie et à la stratégie vaccinale : 

"l'accès à la vaccination nous laisse espérer une sortie de cette crise d'ici à l'été prochain". 

Dès lundi, les 75 ans et plus pourront se faire vacciner. 800 000 personnes atteintes de maladies graves pourront aussi se faire vacciner : les personnes ayant une insuffisance rénale chronique sévère, les personnes transplantées d'organe, atteintes de trisomie 21 et attteintes par des cancers avancés.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !