Japon : un nouveau séisme pourrait rayer le pays de la carte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Japon : un nouveau séisme pourrait rayer le pays de la carte
©

Attention danger

Japon : un nouveau séisme pourrait rayer le pays de la carte

C’est le terrible constat dressé par David Suzuki un spécialiste environnemental qui s’inquiète de l’état catastrophique de la centrale de Fukushima.

Et si le Japon n’existait plus ? Et si le prochain séisme lui était fatal ? Et si la côte ouest de l’Amérique du Nord devait être évacuée ? Autant d’hypothèses qui pourraient s’avérer plus plausibles qu’on ne le pense. C’est en effet l’effroyable scénario catastrophe dressé par David Suzuki, spécialiste environnemental canado-japonais, en cas de nouveau séisme d'une magnitude de 7 ou plus sur l'échelle de Richter, comme le rapporte le Huffington Post Canada.

David Suzuki s'exprimait lors d'un colloque sur l'écologie organisé à l'Université d'Alberta (Canada). Il a expliqué que ces prévisions catastrophiques se basaient sur l'état dramatique de la centrale nucléaire de Fukushima. "Fukushima est la situation la plus terrifiante que je peux imaginer", a-t-il affirmé. Et de poursuivre en tirant la sonnette d’alarme : "Le réacteur numéro 4 a été tellement endommagé que s'il subit un nouveau tremblement de terre et que les barres de combustibles sont exposées à l'air, alors c'est bye bye le Japon et tout le monde sur la côte ouest de l'Amérique du Nord devra être évacué". Avant de préciser qu'il y a 95% de risques qu'un séisme de 7 ou plus sur l'échelle de Richter frappe le pays dans les trois prochaines années.

Au cours de son intervention, David Suzuki a aussi accusé le gouvernement japonais d'avoir menti à propos de la réelle étendue du désastre causé par la centrale de Fukushima. Il critique aussi le fait que le pays n’a jamais demandé la moindre aide internationale pour sécuriser la centrale de Fukushima.  Pour rappel, fin octobre, un tremblement de terre de magnitude 7,3 a eu lieu au large de la côte est japonaise. Une alerte jaune au tsunami avait été déclenchée. De quoi prendre très au sérieux les menaces de ce scientifique. 

Lu sur 20min.ch

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !