Selon CNN, l'Arabie saoudite serait prête à reconnaître la mort du journaliste Jamal Khashoggi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Selon CNN, l'Arabie saoudite serait prête à reconnaître la mort du journaliste Jamal Khashoggi
©OZAN KOSE / AFP

Le chemin de la vérité

Selon CNN, l'Arabie saoudite serait prête à reconnaître la mort du journaliste Jamal Khashoggi

D'après les médias américains, l'affaire de la disparition inquiétante de Jamal Khashoggi pourrait connaître une étape importante dans les heures ou les jours à venir.

Selon les médias américains, l'Arabie saoudite se préparerait à faire une annonce décisive dans le cadre de ce dossier sensible. Le pouvoir saoudien pourrait reconnaitre que le journaliste Jamal Khashoggi est décédé des suites d'un interrogatoire qui aurait mal tourné. Cette information a été dévoilée par la chaîne d'information américaine CNN qui cite deux sources. 

L'une des sources en question précise que l'annonce est toujours en cours de rédaction et qu'elle peut encore être modifiée, selon CNN
La seconde source explique que l'opération a été menée sans les autorisations nécessaires et que les personnes impliquées seront tenues pour responsables. 
Jamal Khashoggi est un journaliste saoudien qui vivait en exil aux Etats-Unis. 
Il est porté disparu depuis le 2 octobre après s'être rendu au consulat saoudien à Istanbul. Sa fiancée assure qu'il n'en est pas ressorti. 
Selon des sources proches des services de sécurité turcs, le journaliste aurait été tué par une équipe d'une quinzaine de Saoudiens.
La montre du journaliste pourrait être la clé de toute cette affaire. Selon des médias turcs, son Apple Watch aurait en effet pu capter ses derniers instants
Le sort du journaliste Jamal Khashoggi demeure un vrai mystère. Un véritable bras de fer s'est engagé entre le pouvoir saoudien, les Etats-Unis, la Turquie et la communauté internationale.  
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !