Irak : visite de Laurent Fabius, la France envoie de l'aide humanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Laurent Fabius s'est déplacé à Bagdad afin de faire part du soutien de la France
Laurent Fabius s'est déplacé à Bagdad afin de faire part du soutien de la France
©Reuters

Soutien

Irak : visite de Laurent Fabius, la France envoie de l'aide humanitaire

A Bagdad, le chef de la diplomatie française entend exprimer "la solidarité de la France aux populations frappées par la barbarie terroriste".

Face à la situation chaotique de l'Irak, la communauté internationale s'organise.  Ainsi, depuis vendredi les Etats-Unis procèdent à des frappes ciblées dans le Nord du pays afin de protéger les minorités persécutées par les djihadistes de l'Etat islamique et d'empêcher l'avancée de ces derniers vers le Kurdistan. Washington, et Londres depuis ce dimanche, a ont effectué plusieurs largages d'équipements et d'aide humanitaire.  Samedi soir France a indiqué quant à elle qu'elle allait effectuer des livraisons "dans les prochaines heures" d'équipements de premiers secours. 

L'implication de Paris se matérialise aussi par la visite ce dimanche de Laurent Fabius à Bagdad puis à Erbil; capitale de la région autonome du Kurdistan irakien. Le ministre des Affaires étrangères doit notamment rencontrer le président Massoud Barzaniet superviser la livraison d'aide humanitaire française aux civils déplacés qui ont fui l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI). "Il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme", a déclaré Laurent Fabius après une brève rencontre avec le ministre irakien des Affaires étrangères par intérim, Hussein Chahristani.

<<<<<<< A lire sur le sujet : Irak en feu : avec le recul, intervenir ou pas, quel est le pire ? <<<<<<<<<<

Ces premières livraisons françaises doivent "répondre dans l'urgence aux besoins élémentaires des déplacés", avait  indiqué samedi le Quai d'Orsay dans un communiqué. "Alors que des centaines de milliers de personnes ont fui l'avancée de l'Etat islamique, le ministre exprimera la solidarité de la France face à la détresse des populations frappées par la barbarie terroriste", a-il ajouté. "Par ce déplacement, la France poursuit sa mobilisation en faveur des populations de l'Irak", assure encore le ministère.

Déjà samedi, lors d'un entretien téléphonique avec le président du Kurdistan irakien, François Hollande l'avait informé des prochaines livraisons d'équipements de premiers secours en Irak. Le président français s'était dit déterminé à mobiliser la communauté internationale et en particulier l'Union européenne pour répondre aux besoins des déplacés, dans le nord de l'Irak, que l'ONU estime à quelque 200 000.

 

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !