Irak : un charnier découvert près de Mossoul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Irak : un charnier découvert près de Mossoul
©

Horreur

Irak : un charnier découvert près de Mossoul

Les corps de 500 civils exécutés par l'Etat islamique ont été découverts par les forces irakiennes.

Les forces irakiennes ont reconquis au nord-ouest de Mossoul la sinistre prison de Badouch, où le groupe Etat islamique (EI) aurait exécuté des centaines de personnes et enfermé des femmes yézidies, a indiqué mercredi l'armée. Cette reprise s'est faite dans le cadre de la vaste offensive lancée mi-octobre pour reprendre la ville. 

Ce samedi, les forces paramilitaires irakiennes ont annoncé avoir découvert un charnier dans la prison. Des membres du Hachd al-Chaabi, un groupe paramilitaire dominé par des milices chiites, ont trouvé "dans la prison une vaste fosse commune contenant les restes d'environ 500 civils prisonniers qui ont été exécutés par les bandes" de l'EI, selon le communiqué de l'armée.

Dans un rapport publié en 2015, l'Onu rapportait que l'Etat islamique a exécuté le 10 juin 2014 quelque 600 détenus de la prison de Badouch, principalement des chiites. Ils avaient été emmenés dans des camions jusqu'à un ravin, où ils avaient été abattus par des combattants de l'EI. Des survivants avaient dit à l'ONU avoir été sauvés par les corps d'autres personnes tombées sur eux.

Une députée yézidie, Vian Dakhil, a affirmé la même année que les djihadistes détenaient plus de 500 femmes de cette minorité religieuse. Elles étaient réduites à l'état d'esclaves sexuelles.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !